lundi 22 mai 2017

Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons


... du moins elles essayent





Auteur : Emily Blaine

Editeur : Harlequin
Collection : &H poche
Roman - Romance contemporaine - Hollywood - Cinéma - Paparazzis - Scandales
Pages :  288
Parution : 22 mars 2017












Synopsis :

Je m'appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer. En bref : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c'est ce que je croyais jusqu'à ce qu'on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d'ange à la réputation démoniaque : alors qu'il était sur le point de devenir l'enfant chéri d'Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd'hui, on me demande de le faire revenir. Et comme j'ai l'impression que convaincre monsieur "j'ai été élu deux fois l'homme le plus sexy de l'année" ne sera pas si simple...

Abby Harper est attachée de presse à Los Angeles et s'occupe des stars adulées du cinéma d'Hollywood. Actuellement, elle s'occupe de la star montante Kaylee.
Dans son domaine, Abby est douée. Quel que soit son degré de proximité avec une star, il ne faut jamais être amie avec. C'est le rôle 1er d'un attaché de presse, ne surtout pas être dans l'affect. Etre l'attaché de presse et eux les clients.
Et il en était ainsi pour tous ses clients. Elle gérait une partie de leur carrière et ils lui faisaient confiance pour contrôler leur image.
Elle connaît ses clients sur le bout des doigts, leurs faiblesses, mais en aucun cas elle ne doit faire partie de leur vie.
Elle n'avait jamais refusé un dossier.
 
Enfin... elle n'avait jamais refusé un dossier jusqu'à maintenant. En effet Mark lui impose un dossier qu'elle ne veut pas gérer. Mark est son boss, il est également l'amant d'un soir qui aimerait être un peu plus pour Abby mais celle-ci veut plutôt de la surprise, de l'excès, de la folie, de l'adrénaline et une flopée de papillons dans l'estomac côté amour. Et elle sait qu'elle ne trouvera jamais ça avec Mark. Mark était adorable mais capricieux, et quand il n'obtenait pas ce qu'il voulait, il devenait intraitable et têtu.
 
Mark lui impose donc de gérer un nouveau client, il n'a pas le choix car ils doivent tenir un contrat déjà engagé avec la boîte de production du dernier film de cet acteur chouchou d'Hollywood. Il lui impose en effet comme client, Garrett McIntyre. C'est un acteur, et sa dernière apparition devant un public c'était lors de la soirée des Oscars. Il était apparu ivre mort sur la scène où il a descendu en flèche son agent, son attaché de presse. Il a tout juste terminé son dernier film et s'est mis à dos toute l'équipe de tournage. La dernière fois qu'il a fait la une des magazines people c'était en faisant un feu de joie avec les vêtements de son ex-petite amie devant chez elle, petite amie qui n'était autre que sa partenaire dans son dernier film. Pour Abby, ce type a fait une croix sur le cinéma et pense qu'Hollywood ne le regrettera pas. Elle ne tient pas à ce qu'il lui tape un scandale au bout de 24 heures et ne veut donc pas assurer le rôle d'attachée de presse. Personne ne sait où il se trouve actuellement d'ailleurs, il a quitté L.A. il y a 18 mois maintenant.
 
Mais Mark ne laisse pas le choix à Abby, il impose également à ce qu'elle lâche sa cliente Kaylee. Abby impose à son tour que Kaylee soit reprise par Chloé qui n'est autre que sa meilleure amie mais aussi une "junior" dans le milieu des attachés de presse.
 
Abby a moins d'une semaine pour faire revenir l'enfant chéri d'Hollywood à L.A. pour l'avant première de son dernier film. Sauf que Garett McIntyre s'est retiré au fin fond du désert Californien dans une bourgade au nom de Soledad.
 
Faire revenir le bad boy aux regard gris acier et au sourire dévastateur ne va pas être de tout repos pour Abby. Déjà d'une, il n'a laissé aucune trace derrière lui si bien qu'il est difficile de le retrouver. Soledad est une toute petite ville mais les habitants tiennent leur langue et ne dévoile rien concernant Garrett. Abby sait qu'il est ici mais personne ne veut l'aiguiller.
Et de deux, lorsqu'enfin elle aura mis la main sur le ténébreux GarrettMcIntyre, il sera très difficile de le convaincre de revenir à L.A. Désormais, sa vie à lui, c'est remettre à neuf la maison qu'il a acheté et surfer au lever du soleil.
Mais Abby est coriace, elle n'a jamais laissé tomber un dossier confié. Elle est déterminée et s'impose dans le quotidien de Garrett. Elle va devoir user de beaucoup de stratagèmes pour le convaincre de la suivre à l'avant-première de son film. Garrett est hostile face à cette requête, sa vie n'est plus à Hollywood et il ne veut pas non plus revoir son ex petite-amie qui n'était autre que sa partenaire lors du dit film en question.
 
Abby a toujours tout fait pour protéger ses clients, et c'est pour cela qu'elle est douée et estimée par les stars Hollywoodiennes. Ses collègues par contre, lui reprochent juste une chose : d'être un peu trop dans l'affect même si elle sait toutefois garder des distances. C'est cet affect qui va lui poser problèmes auprès de Garrett car le bellâtre a pas mal d'atouts pour lui.....


Une romance comme je les aime !!


J'ai dévoré cette romance en un rien de temps, totalement prise par l'ambiance et les personnages. Dès le début, je n'avais pas envie de quitter ma lecture ni les personnages du roman. J'avais donc ici entre les mains, un page-turner addictif !
 
J'ai aimé cette histoire, elle est fraîche et drôle, contemporaine. Une romance qui fait du bien. L'humour est au rendez-vous du début à la fin avec un duo de personnages (Abby/Garrett) qui se lance en continue des piques dans leurs dialogues. J'ai adoré.
 
Outre la romance, j'ai aimé l'univers des dessous Hollywoodiens que l'on peut connaître. J'ai aimé trouvé dans cette histoire ce monde impitoyable entre paparazzis et stars, ce monde où des photographes et autres personnes sont prêts à tout pour amasser un paquet de fric avec une photo qui fera la une de tous les magazines people. Pouarrffff !!! C'est vrai que ce monde là est impitoyable tout de même ! En-dessous cette belle romance, on peut soulever par ailleurs que l'histoire fait remonter une grande question sur la remise en question. Au fur et à mesure de la lecture, on s'aperçoit que pour l'un et pour l'autre des deux personnages on a, ici, sur des points de vue différents de leur vie, une remise en question.
 
En adoration devant ce duo Abby/Garrett !
Elle, elle connaît son métier par cœur, elle est prête à tout pour protéger ses clients. Et ce qui la perd un peu dans son métier c'est justement que même si elle ne veut pas se l'avouer, elle est dans ce que l'on appelle "l'affect", c'est à dire que justement elle veut trop protéger ses clients pour qu'ils n'apparaissent pas à la une des journaux dans une mauvaise posture et s'attache peut-être un peu trop à eux pour qu'ils ne subissent aucune attaque. Elle est également déterminée, ne lâche rien. On s'attache à elle.
On s'attache également de suite à Garrett ! Bon déjà, il est rendu par l'auteur hyper sexy, ça ne gache rien ! Le bad boy comme on aime. Et dès les premiers dialogues avec Abby on sent bien le bad boy qui s'impose. Il ne veut pas qu'on vienne l'enquiquiner, encore moins par cette petite "gringalette" qui arrive de L.A. La vie Hollywoodienne l'a écœuré, il a également subi une rupture amoureuse difficile. Il s'est refait une vie qu'il ne veut plus quitter désormais. Il se sent revivre, et on le comprend. Alors parfois, on en veut un peu à Abby de vouloir le ramener sur le devant de la scène...
La sincérité émane de ces deux personnages, l'un envers l'autre. C'est très agréable.
Ce qui émane d'eux c'est également l'attirance mais à jouer au chat et à la souris.....
 
Les personnages secondaires sont eux aussi intéressants.
 
Comme je le disais, gros point fort sur les dialogues. J'ai adoré ce jeu de chat et de la souris, ces répliques cinglantes entre nos 2 personnages.
 
Et puis bien entendu, on retrouve ici des ingrédients qui viennent pimenter l'histoire entre trahisons, rebondissements et bien sûr du piquant, du torride, du sensuel !!
 
Et soulignons ce titre ! Il m'a conquise au premier regard !  
 
Définitivement, j'adore Emily Blaine et ses romans !


Une lecture très très agréable !!
Une belle histoire et des personnages attachants.
 
https://www.harlequin.fr/
 
 
 

mercredi 17 mai 2017

Prochain arrêt le paradis



Auteur : Melissa Bank
Traducteur : Isabelle Maillet

Titre original : The Wonder spot

Editeur : France Loisirs
Collection : Piment
Roman - Chick Lit - Famille - Amour - Tranches de Vie - New-York - littérature américaine
Pages : 512
Parution : Novembre 2006








Synopsis :

Drôle, émouvant, agité, Prochain arrêt le paradis raconte avec entrain les tribulations et les petits malheurs de Sophie Applebaum, délurée, maladroite, intelligente, égocentrique, un tantinet dépressive, parfaitement irrésistible et bien décidée à conquérir New-York et à y trouver l'homme de sa vie !

Sophie Applebaum est un peu le mouton noir de sa famille. Elle est la cadette d'une famille juive de Pennsylvanie et est située entre 2 frères, l'ainé Jack et le petit frère Robert qui va entrer au CM2. Elle n'a jamais réussi à trouver sa place parmi eux ni parmi ses parents. Ado, Sophie est espiègle et commence déjà à se chercher. Au sein de sa famille, il n'y a qu'elle qui n'ait pas la fibre religieuse. Elle a d'ailleurs fait des pieds et des mains pour ne pas célébrer sa bat-mitsvah. Elle séchait les cours d'hébreu à laquelle elle avait été inscrite d'office. Elle n'arrêtait pas de se disputer avec sa mère, et son père participait plus à des conversations avec Jack sur le football universitaire ou bien acceptait volontiers une partie de tennis avec Robert. Si bien qu'au milieu de cette famille, elle n'y trouvait pas sa place ni les mêmes centres d'intérêts.
 
On traverse l'adolescence de Sophie et on la croise à l'université. Elle partage tout d'abord une chambre avec une fille, Venice, arrivée du sud de la France. La fille blonde qui ne laisse pas indifférents les jeunes hommes qu'elle croise. Venice embarque avec elle, Sophie, dans des bars, des fêtes.
 
Commence alors dans la vie de Sophie une accumulation de petits amis. Encore une fois, ici aussi Sophie se cherche une place.
 
Elle sort de l'université avec son diplôme en poche et de plus en plus fascinée par New-York. Et lorsqu'elle arrive à Manhattan pour travailler à tour de rôle et dans l'édition et dans la pub, on sent bien qu'ici aussi elle cherche sa place. Elle cherche désespérément un métier où elle puisse s'épanouir mais rien à faire, elle ne trouve pas ce qu'il lui faut. Elle en vient donc à squatter chez les uns chez les autres, chez ses frères qui ne mènent pas la même vie qu'elle si bien qu'elle ne peut prétendre à rester trop longtemps chez les uns et les autres.
Sa famille est toutefois bien généreuse avec elle, à l'accueillir comme ils le font tous. Même sa grand-mère avec qui elle n'avait pas trop d'atomes crochus.
 
Elle cherche également l'amour, et surtout un amoureux qui lui soit fidèle mais elle accumule plutôt les histoires. Les ruptures s'enchaînent aussi vite que les histoires amoureuses peuvent commencer.
 
Sophie se pose toujours trop de questions sur ces choix si bien qu'ils ne sont pas souvent les meilleurs à faire. Elle n'arrive jamais à s'engager que ce soit en couple ou que ce soit dans le monde du travail. Sophie ne sait pas ce qu'elle veut et ce qu'elle cherche en somme.
Un manque d'ambition peut-être ?

Comment vous dire.....
 
 
Soyons francs, je n'ai pas accroché à cette lecture !
La 4ème de couverture annonçait : "Drôle, émouvant, agité"..... Je cherche encore !!
 
J'ai trouvé l'histoire très plate et sans grand intérêt. Je cherche encore le rôle de ce livre et où ce roman souhaitait nous amener. On a là, de chapitre en chapitre, les tranches de vie de Sophie Applebaum, de son adolescence à sa vie trentenaire et franchement il ne se passe pas grand chose tout au long de l'histoire ou bien si il se passe plein de choses mais toujours la même chose, des ruptures et des fins de contrats. Et je rappelle que le roman fait 510 pages... (Gloupss)

Une héroïne, vous l'avez compris, qui se cherche en permanence et j'ai trouvé ça un peu lourd. Je n'ai pas, du coup, accroché au personnage et comme tout tourne autour d'elle... Elle m'aurait plutôt agacée au contraire. L'héroïne ne sait jamais ce qu'elle veut, elle est très dépendante des autres.
 
L'histoire, plate, n'est donc pas passionnante du tout. J'ai quand même terminé le roman car franchement je me disais, ça va bien démarrer à un moment donné... Tout du long on a juste une sorte d'analyse du personnage, mais vu que le personnage n'est pas très ambitieux et plat lui aussi...il n'en ressort donc pas grand-chose.
 
Les personnages secondaires apparaissent et disparaissent aussi sec comme ils sont venus. Du coup, là aussi on se pose la question de l'intérêt de les avoir cités dans l'histoire puisqu'ils ne restent pas dans la vie de Sophie et ne lui apportent rien du coup...  
 
J'ai trouvé également que le style était très bizarre car l'histoire est un peu brouillon. D'un chapitre à l'autre on passe du coq à l'âne, du coup on se demande si on n'a pas loupé quelque chose en cours de route. Les évènements dans la chronologie ne sont pas forcément suivis donc c'est un peu le bazar.
 
L'humour annoncé dans la 4ème de couv, je ne l'ai absolument pas trouvé. Le roman est annoncé comme chick-list, pour moi il ne l'est absolument pas. J'attends d'un chick-list de l'humour et de passer un bon moment lecture et là...rien de ça. J'ai plutôt trouvé ça pesant et triste que cette fille ne trouve pas le bonheur. On a envie de lui crier "Mais bouges-toi les fesses !".
 
Et autre point à relever, le titre... Je me suis posé la question tout du long de ma lecture d'où était tiré ce titre Prochain arrêt le paradis qui n'est absolument pas abordé dans la lecture. Ah si, tiens il y a un café qui porte le nom de Petit paradis... Est-ce ça ? Je ne sais pas...  
 
Bon je cherche encore l'intérêt de ce roman.
 
Vous l'avez compris, je n'ai pas, ici, pioché la bonne lecture !!  






9/26


lundi 15 mai 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #67



Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.


On répond à trois questions.
 


  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

 
Obsession
- Nora Roberts -
 
Article en ligne depuis vendredi dernier : ICI
 J'ai beaucoup aimé cette lecture !!
 
 
La vie de Naomi Bowes bascule la veille de son douzième anniversaire lorsqu’elle libère, d’une cachette située au cœur de la forêt, une jeune fille kidnappée par Thomas David Bowes. L’histoire s’étale à la une de tous les quotidiens et Naomi apprend à exister en marge du monde, incapable d’oublier les actes reconnus par son père, un monstre, tueur en série.
Photographe désormais célèbre vivant sous le nom de Naomi Carson, elle trouve à Sunrise Cove une vieille bâtisse à rénover, loin de tout ce qu'elle a fui. Déterminée à se reconstruire seule au rythme des travaux, sa résolution faiblit face à l’accueil chaleureux des habitants du village - particulièrement celui de Xander Keaton dont le sourire enjôleur fait voler en éclats toutes ses priorités… Et surtout la première d’entre elles, celle de ne pas succomber à l’amour…
Jusqu’au jour où son village devient le théâtre d’une épouvantable scène de crime. Naomi retient son souffle. Son obsession et sa peur refont surface.
Et si son passé n’était pas aussi loin qu’elle ne le pensait ?
 




J'ai lu également :
 
 
Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons
- Emily Blaine -
 
Encore une fois, un très bon moment lecture.
J'aime beaucoup les romans d'Emily Blaines.
Chronique en préparation.



Je m’appelle Abby Harper et je suis celle qui sauvera votre carrière. Mon job ? Enjoliver, camoufler, désamorcer.
En bref : effacer vos faux pas, gommer vos erreurs et vous coller une auréole sur la tête. Dans mon domaine, je suis assez douée. Enfin, c’est ce que je croyais jusqu’à ce qu’on me confie le cauchemar de tout attaché de presse : Garrett McIntyre. Une gueule d’ange à la réputation démoniaque : alors qu’il était sur le point de devenir l’enfant chéri d’Hollywood, il a insulté tout le gratin pendant la cérémonie des oscars et a taillé la route, abandonnant sa carrière prometteuse. Aujourd’hui, on me demande de le faire revenir. Et j’ai comme l’impression que convaincre monsieur « j’ai été élu deux fois  homme le plus sexy de l’année  » ne sera pas si simple...





 
 
L'étrange voyage de Monsieur Daldry
- Marc Levy -
 
 Il compte parmi les livres à lire dans mon challenge ABC2017.
 
 
Londres, 1950. Alice mène une existence paisible auprès de sa bande d'amis jazzmen. Pourtant, lors d'une virée à la fête forraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir. Elle doit retrouver l'homme qui comptera le plus dans sa vie, partir à sa recherche... Bien que ne croyant pas à la voyance, la jeune femme encore troublée est convaincue par son voisin de palier, monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle : elle doit partir, et de Londres à Istanbul, Daldry l'accompagnera dans cet étrange voyage...

 
 
 
 
Très certainement :
 
 
 
CLASH - Tome 1 - Passion dévorante
- Jay Crownover -





 
BONNE SEMAINE à tous !!


vendredi 12 mai 2017

Obsession




Auteur : Nora Roberts
Traducteur : Joëlle Touati

Titre original : The obsession

Editeur : Michel Lafon
Roman -  Suspense - Drame - Tueur en série - Reconstruction - Amitié - Amour - Famille -
Pages : 413
Parution : 20 avril 2017








Synopsis :

La vie de Naomi Bowes bascule la veille de son douzième anniversaire lorsqu’elle libère, d’une cachette située au cœur de la forêt, une jeune fille kidnappée par Thomas David Bowes. L’histoire s’étale à la une de tous les quotidiens et Naomi apprend à exister en marge du monde, incapable d’oublier les actes reconnus par son père, un monstre, tueur en série.
Photographe désormais célèbre vivant sous le nom de Naomi Carson, elle trouve à Sunrise Cove une vieille bâtisse à rénover, loin de tout ce qu'elle a fui. Déterminée à se reconstruire seule au rythme des travaux, sa résolution faiblit face à l’accueil chaleureux des habitants du village - particulièrement celui de Xander Keaton dont le sourire enjôleur fait voler en éclats toutes ses priorités… Et surtout la première d’entre elles, celle de ne pas succomber à l’amour…
Jusqu’au jour où son village devient le théâtre d’une épouvantable scène de crime. Naomi retient son souffle. Son obsession et sa peur refont surface.
Et si son passé n’était pas aussi loin qu’elle ne le pensait ?

Août 1998, Naomi n'a que 11 ans (et est à 2 jours de ses 12 ans) lorsque par une nuit de chaleur étouffante, ne pouvant trouver le sommeil, elle aperçoit à travers sa fenêtre grande ouverte son père se dirigeant vers la forêt qui borde leur maison.
Elle savait que le lendemain matin elle allait devoir s'atteler aux tâches ménagères comme d'habitude et malgré les fortes chaleurs. On serait samedi, parfois sa mère assouplissait un peu les règles, mais tout dépendait de l'humeur de son père. Si bien que Naomi, par cette nuit étouffante et en voyant son père dehors, pense que celui-ci se dirige vers les ruisseaux pour se rafraîchir. Sans réfléchir, elle prit sa mini-torche et sortit de sa chambre. Naomi comprendra vite qu'il ne se dirigeait pas vers les ruisseaux. Poussée par la curiosité, elle le suivi tout en tâchant à ne pas se faire repérer car sinon elle mettrait son père dans une rage folle.

Ce qu'elle découvrit cette nuit d'août 1998, au cœur de la forêt et tout au fond d'une cave, ce n'est pas le vélo qu'elle pensait avoir pour son 12ème anniversaire 2 jours plus tard. Cette nuit-là, Naomi découvrit la monstruosité de son père Thomas David Bowes et perdit son innocence et sa jeunesse. En libérant une jeune fille prise au piège dans cette cave, pieds et mains ligotés, nue, ensanglantée, elle a mis à jour les crimes de son père. Au mur de cette cave, des photos d'autres jeunes filles, dans un état pire encore pire que celui de cette jeune fille. Elle a eu le courage de la libérer et de l'accompagner à la police.
 
En 2016, Naomi est devenue une photographe renommée mais elle a changé de nom. Elle s'appelle désormais Naomi Carson pour ne plus être poursuivie par les paparazzis et afin de n'avoir aucun contact avec son père emprisonné.
Elle a parcouru le monde entier, elle n'a jamais su se poser. Elle a toujours aimé voyager seule avec son appareil photo, libre d'aller où le vent la portait.
Mais voyant les années défiler, elle a désormais envie de se poser. Pour combien de temps...elle ne sait pas.
Elle a acheté une maison sur la côte Est dans l'état de Washington, à l'opposé de celle où vivait sa famille. Maison qui nécessitait des travaux car plutôt vieille. C'était son projet. Nettoyer, réparer, décorer, c'était désormais un port d'attache et elle verrait par la suite pour la vendre ou la louer. Cette maison est magnifiquement située car elle se trouve à flanc de falaise, Naomi a donc une vue imprenable sur l'océan. C'était son désir, se poser dans un endroit calme recherchant la solitude comme elle l'a toujours fait en voyageant à travers le monde. Elle n'a jamais réussi à se lier d'amitié et c'est pour cela qu'elle a toujours cherché à s'enfuir des lieux où elle passait.
Dans cette nouvelle vie qu'elle s'organise, il semble que son passé soit resté derrière elle. Les habitants de cette petite bourgade acceptent facilement son arrivée et Naomi prend sur elle pour lier des contacts en amitié (chose qu'elle n'a jamais su faire). Elle sent qu'ici personne ne connaît son passé et qu'elle peut enfin respirer. Naomi semble se reconstruire petit à petit dans cette petite ville tranquille et l'amitié avec l'artisan qu'elle a embauché lui fera connaître Xander avec qui commencera un flirt. Mais il est si difficile pour Naomi de s'octroyer du bonheur. Pour elle, aimer n'a jamais été que des aventures sans lendemain et elle s'est toujours exercée à ne jamais rester avec un homme. Il sera donc difficile pour elle de faire confiance à Xander et de laisser la porte ouverte à une idylle qui pourrait durer plus qu'une nuit ou deux.
 
Mais elle qui pensait que personne ne lui reprendrait cette vue sur la baie et l'océan qu'elle adore désormais et qui n'appartenait qu'à elle, va bien vite découvrir que la petite localité de Sunrise Cove pourrait bien lui réserver des surprises.
En effet, un meurtre a été commis sur une jeune femme et les conditions sont très rapprochées du mode operandi de son père.
Les cauchemars de Naomi vont refaire surface...

Totalement séduite par ce  roman.
 
Je dois avouer que je n'ai pas lu énormément de romans de Nora Roberts. Trois maximum, celui-ci compris. Et cette lecture est celle que j'ai préférée de toutes celles que j'ai pu lire de cette auteure.
 
J'ai trouvé l'histoire captivante avec tous les ingrédients qu'il faut. Du suspense, de l'amitié, de l'amour, des liens familiaux remarquables, un décor de rêve. Bref, un savoureux mélange pour une bonne lecture qui devenait au fil des pages addictive.
 
On suit l'évolution de Naomi entre le moment où elle découvre les atrocités de son père, le moment où elle perd son innocence de jeune fille car avec le courage qu'elle a eu elle a énormément gagné en maturité d'un coup en prenant certaines décisions pour sauver la jeune femme retrouvée au fond des bois.
L'histoire déroule ensuite l'adolescence de Naomi prise en charge, elle et son frère, par son oncle ; et leur nouvelle vie qui doit se poursuivre.
Puis, on a l'évolution de Naomi en tant que femme adulte, sa reconstruction malgré d'horribles cauchemars qui l'ont toujours hantée.
 
Un bon suspense concernant l'intrigue. J'ai réussi à découvrir la trame qu'arrivée sur les 70 pages restantes.
 
Les personnages sont attachants. Le personnage de Naomi est plein de courage bien entendu, mais également celui de son frère car en effet, leur vie à eux deux n'a pas été facile étant obligés d'aller vivre chez leur oncle et devoir changer régulièrement de domicile car poursuivis par "X" personnes voulant écrire leur histoire ou les filmer ou que sais-je encore. Une vie adolescente pas facile du tout. L'oncle de Naomi et son compagnon avec qui il vit depuis de nombreuses années sont remarquables. Ce couple tente d'offrir à Naomi et son frère Mason la meilleure vie possible après ce qu'ils ont vécu. J'ai adoré cette famille recomposée et j'ai beaucoup aimé tout le soutien qu'ils ont toujours offert à Naomi et Mason.
J'ai aimé également les habitants de la petite ville de Sunrise Cove où Naomi se pose dans sa vieille maison pour laquelle elle a eu un coup de cœur. Les habitants sont solidaires, sympathiques.
On se prend également et forcément d'attache pour le personnage de Xander. Cet homme est prévenant, délicat, et en plus il est rendu sexy donc il a tout pour lui.
 
Le métier de Naomi, photographe, prend une part importante dans le roman. On a des descriptions de clichés de paysages ou de portraits qui nous font vraiment chavirer dans nos pensées en imaginant fort bien les clichés pris par Naomi et décrits par l'auteure. Les moments où elle part avec son appareil photo sont eux aussi très enrichissants, la relation entre l'humain et l'appareil photo est très joliment écrite et on savoure ces petits moments.
 
Parlons des décors....arrfff, j'ai très envie de découvrir cette vieille maison qui petit à petit est retapée et décorée avec goût. Une maison qui donne sur l'océan, sur les falaises. Bref, un cadre idyllique avec beaucoup de charme.
 
Vous l'aurez compris, j'ai été séduite par ce suspense romantique.  




lundi 8 mai 2017

Coup de foudre à Manhattan - Tome 1 : Nuit blanche à Manhattan



Auteur : Sarah Morgan
Traducteur : Jeanne Deschamp

Titre original : Sleepless in Manhattan

Editeur : Harlequin
Collection : &H
Roman - Romance contemporaine - New York - Famille - Amitié - Amour - Avenir - Emploi -
Pages : 486
Parution : 1er mars 2017







Synopsis :

Un nouveau projet, une nouvelle vie, et le ciel de Manhattan pour seule limite.
Même si l’entreprise d’événementiel qu’elle vient de lancer avec ses deux meilleures amies est encore au point mort, Paige veut y croire. Mieux, elle a un plan : ne plus jamais laisser la peur de l’échec la paralyser, manger sainement et se tenir aussi loin que possible de Jake Romano – mieux  connu sous le nom de « Celui qui lui brisa le cœur ». A partir d’aujourd’hui, Paige ne pense plus au passé, seulement à l’avenir. Sauf que, dès sa première commande, son passé et son avenir se télescopent violemment.

 
Paige Walker a eu une enfance plutôt difficile car elle a subit de nombreuses opérations du cœur. Son frère Matt l'a, depuis, toujours protégée. Pour lui c'était normal de s'occuper de sa sœur malade. Paige a grandi, mais Matt s'est toujours senti l'âme de protecteur envers sa sœur. A l'époque où elle était à l'hôpital, Paige était tombée amoureuse du meilleur ami de son frère, Jake Romano. Après ses problèmes, elle a voulu se donner à lui, et lui a ouvert son cœur et avoué ses sentiments. Mais Paige s'était pris une grande claque dans la figure lorsqu'il lui avait dit qu'elle le laissait de marbre.
 
Le temps a passé, Matt a plutôt réussi dans la vie et s'est acheté une belle maison du côté de Brooklyn. Une grande maison qu'il partage avec Paige et les deux meilleures amies de Paige. Matt occupe un duplex à l'étage, Paige et Eva occupent chacune un appartement en étage et Frankie occupe un appartement au rez-de-chaussée. Et le plus clair de leur temps, ils se retrouvent sur le toit de la maison, transformé en superbe terrasse. Ils ont une vue magnifique depuis celle-ci et c'est ici qu'ils se retrouvent pour prendre un verre, discuter, dîner, etc. Bien souvent, s'invite Jake au grand désespoir de Paige qui a toujours gardé les mêmes sentiments envers lui que lorsqu'elle était ado.
 
Paige travaille avec Eva et Frankie dans une grande entreprise évènementielle. Paige s'attend à avoir une promotion, c'est pour cela qu'elle a donné des heures et des heures de travail. Elle ne s'attend pas à être licenciée ! Idem pour Eva et Frankie qui se retrouvent également au chômage. Personne ne comprend pourquoi la boîte licencie autant de personnel.
 
Totalement abattue, c'est lors de l'une de leurs rencontres sur le toit de la maison, que Jake lance à Paige un défi. Celui de monter sa propre boîte d'évènementiel. Jake et Paige ont toujours passé leur temps à se chamailler, ils sont plutôt à couteaux tirés. Cela rassure Matt que sa sœur et Jake soient comme ça car il avait confié une fois à Jake qu'il avait vraiment cru que celui-ci était amoureux de sa sœur... Jake n'avait pas réussi grand chose de bon dans ses relations avec les femmes. Mais il avait au moins réussi ça : trouver une méthode imparable pour éradiquer les sentiments tendres qu'il avait pu inspirer à Paige à l'époque. Aujourd'hui, il ne provoquait plus d'autres émotions en elle qu'une irritation chronique. C'était un art en soi d'horripiler Paige. Il veillait à entretenir cela entre eux et s'arrangeait pour la prendre systématiquement à rebrousse-poil.
 
Pour ne pas perdre la face devant Jake, Paige relève le défi et décide de monter sa propre boîte et elle embarque ses deux amies avec elle. Bien sûr la peur la tenaille, la peur d'échouer et en plus de ça, cela ne concerne pas seulement sa petite personne mais également ses deux meilleures amies. Donc elle n'a pas intérêt à se louper. Paige n'y connaît rien dans le fait de monter sa propre boîte et pour autant elle ne veut pas demander d'aide. Son frère lui propose de demander à Jake de l'aider. Celle-ci s'y refuse. Déjà d'une elle a toujours eu au fond d'elle des sentiments pour Jake, et de deux elle a toujours été protégée et surprotégée si bien qu'elle veut prendre les risques par elle-même.  Elle reste fière tout en doutant d'elle, mais ne montre rien afin de protéger elle-aussi ses proches. S'aura t-elle être assez fière pour ne pas se rapprocher de Jake afin de lui demander des conseils pour sa boîte. S'en sortira t-elle face à l'ampleur de son défi ?
Une belle ambiance au cœur de New York !
 
Je n'avais encore rien lu de Sarah Morgan mais ce 1er opus m'a ravie. Une histoire qui, pourtant, est des plus basiques dans le feel-good et de la romance contemporaine avec une fille qui a toujours été amoureuse du meilleur ami de son frère mais l'auteur arrive à nous charmer avec une belle histoire.
 

On se prend d'attache pour tous les personnages. Tout d'abord le personnage de Paige qui a toujours dû batailler dès son plus jeune âge. Elle a connu la maladie, elle n'a jamais baissé les bras. Elle ne veut pas que l'on s'apitoie sur son sort et maintenant qu'elle est devenue une femme, elle ne veut plus qu'on la protège comme on l'a toujours fait jusqu'à maintenant. Elle veut prendre sa vie en mains et veut que l'on arrête de prendre des décisions pour elle. On se prend d'attache également pour son frère, Matt. Un ado qui a toujours pris soins de sa petite sœur face à la maladie et qui plus tard, à l'âge adulte continuera à prendre soin d'elle. On le sent protecteur, il l'est bien trop et on a envie de le lui dire. Mais en même temps, c'est charmant. Il a passé un pacte lorsqu'il était ado avec son meilleur ami Jake. Un pacte qui concerne sa sœur.... encore une fois voulant la protéger. Jake, est lui aussi intéressant. Il s'est choisit une vie affective qui ne lui convient pourtant pas mais l'amitié est telle que le pacte passé avec son meilleur ami est important.
Et on se prend d'affection également pour la belle amitié qui lie Paige, Eva et Frankie. Elles ont chacune un passé, elles sont toujours restées soudées.
 
Je me suis régalée avec cette belle histoire qui englobe différents thèmes entre amour, amitié mais aussi le combat pour réussir un défi de taille, celui de monter sa propre boîte. On sent la hargne de Paige de vouloir réussir. On est touché par ses incertitudes sur le fait de monter son entreprise et d'y embarquer ses deux meilleures amies. Elle ne veut pas les laisser sur la paille. Elle a plus peur pour ses amies que pour elle. C'est touchant.
J'ai aimé également l'évolution entre les personnages, que ce soit l'évolution entre Paige et Jake mais également entre Paige et son frère.  
 
L'ambiance New-Yorkaise m'a séduite. Sarah Morgan y décrit de jolis tableaux que l'on imagine fort bien. Elle ne s'arrête pas à cela, elle y conte également la vie New-Yorkaise dans le sens où elle retrace certaines difficultés de la vie quotidienne à New-York, sur le point de vue financier notamment.
 
L'écriture est fluide, facile à lire. On est fort bien dans cette lecture !!!
 
La fin de ce livre nous dévoile le 1er chapitre du prochain opus "Rendez-vous à Central Park" où d'autres personnages de cette joyeuse bande d'amis tiendront le rôle des personnages principaux.
 
Une belle immersion au sein de ce groupe d'amis.
Il me tarde de découvrir la suite.














mardi 2 mai 2017

Le premier amour




Auteur : Véronique Olmi

Editeur : Le Livre de Poche
Roman - Souvenirs d'enfance - Adolescence - Premier amour - Voyage - Italie - Quête initiatique - Roadtrip
Pages : 281
Parution : 30 mars 2011












 
Synopsis :

Une femme prépare un dîner aux chandelles pour fêter son anniversaire de mariage. Elle descend dans sa cave pour y chercher une bouteille de vin, qu'elle trouve enveloppée dans un papier journal dont elle lit distraitement les petites annonces. Soudain, sa vie bascule : elle remonte les escaliers, éteint le four, prend sa voiture, quitte tout. En chacun d'entre nous repose peut-être, tapie sous l'apparente quiétude quotidienne, la possibilité d'être un jour requis par son premier amour...

En ce 23 juin 2008, Emilie prépare une soirée pour fêter ses 25 ans de mariage avec Marc. Elle n'avait pas voulu que Marc l'emmène au restaurant. Si elle avait accepté sa proposition, rien de tout cela ne serait arrivé. Mais elle trouvait l'idée si pauvre qu'elle avait préféré organiser une soirée plus intime.
 
Et puis il suffit d'un rien pour que la vie bascule. La vie d'Emilie a basculé en ce 23 juin 2008 à 20 h 34 à l'instant même où elle ôtait une feuille de papier journal qui protégeait le Pommard qui devait accompagner l'épaule d'agneau qui cuisait au four. L'épaule d'agneau n'a jamais été cuite, Emilie a eu la présence d'esprit d'éteindre le four avant de s'enfuir pour l'Italie.

Sur le journal :
"Emilie, Aix 1976. Rejoins-moi au plus vite à Gênes. Dario."

Emilie vivait à Aix en 76. L'année où elle avait rencontré Dario, qui venait de Gênes. C'était son premier amour.
 
Cette femme part en direction de l'Italie mais aussi de sa terre natale du sud de la France, et au volant de sa voiture, les souvenirs lui reviennent. Souvenir de son premier amour, de son adolescence, de sa famille, de sa sœur Christine.
 
La colère de son mari et de ses filles de s'être enfuie comme ça le jour de son anniversaire de mariage sans raison cohérente n'arrêtera pas Emilie de poursuivre son chemin sur la route de ses souvenirs.

Belle écriture pour ce roadtrip nostalgique.

Une histoire en effet pleine de nostalgie. On prend la route avec cette femme qui quitte tout pour retrouver son premier amour à la suite d'une annonce dans un journal. Un voyage dans les souvenirs d'une femme, son questionnement quant à sa vie actuelle et ce qu'elle aurait voulu y changer.
 
Une aventure poignante qui défile sur l'autoroute A6 en direction du sud, au gré des rencontres ont lieu des flashbacks sur l'adolescence d'Emilie. Au fur et à mesure de ses flashbacks, elle dresse un bilan de sa vie passée. J'ai aimé les passages sur ses souvenirs avec sa sœur Christine, c'était touchant.
En alternance avec ces flashbacks sur l'adolescence de cette femme, on découvre également des parcelles de sa vie actuelle.
 
Alors je dois bien avouer que, malgré cette aventure poignante et le questionnement de cette femme sur sa vie, j'ai toutefois eu un goût de lenteur et d'ennui sur une bonne partie du roman. En même temps, je voulais poursuivre ma lecture afin de savoir si oui ou non elle allait pouvoir retrouver son premier amour et qu'est ce qu'il en serait à ce moment là. Car tout au long du périple nous n'avons que des descriptions de cet homme.
Le dénouement m'a laissée un peu sur ma faim.... je l'ai trouvé étrange. Tout ça pour ça, me suis-je dis.
 
Malgré tout, j'ai trouvé cette aventure nostalgique émouvante et humaine. Donc je ne sais pas trop quoi en penser en fait... A relire peut-être ? Très certainement.
 
L'écriture est magnifique. L'auteur perçoit et retranscrit parfaitement les sentiments.

Un avis partagé pour cette lecture,
pour laquelle j'ai un ressenti qui a du pour et du contre.
 
 
 

8/26

 
 
 

vendredi 28 avril 2017

Le vieux fou de dessin




Auteur et Illustrateur : François PLACE
 
Editeur : Gallimard Jeunesse
Collection : Folio Junior
Roman jeunesse - Japon - Hokusaï - Estampes - Art du dessin - Amitié - Mentor
Pages : 96
Parution : Novembre 1997 










Synopsis :

Il était une fois au Japon, au cœur du XIXe siècle, un petit vendeur des rues, nommé Tojiro. Le jeune garçon rencontre un curieux vieil homme qui dessine toute la journée des lions-dragons, des ponts suspendus, des saules qui pleurent… C'est Hokusai, le plus grand artiste japonais, le maître des estampes, l'inventeur des manga (ce qui veut dire : «dessins au fil de la pensée»). Tojiro devient son ami et son apprenti. On le suit dans l'atelier du maître pour apprendre la magie de la gravure et de l'estampe japonaise.


1830 - EDO - (actuellement Tokyo), captiale du Japon.

Tojiro a 9 ans, il est vendeur ambulant et vend des gâteaux de riz dans les rues de la ville. Au cours d’une de ses tournées, il fait la connaissance d’un vieil homme assez mystérieux qui dessine toute la journée et cela intrigue beaucoup Tojiro.

Tojiro est un enfant débrouillard, curieux et il apprécie beaucoup ce que fait ce vieil homme.
Il passe le voir chaque jour.
 
Ce vieil homme est en fait Hokusaï, maître des estampes et inventeur des mangas.
 
A force de venir le voir chaque jour, Hokusai se rend compte que Tojiro est fasciné par le dessin. En effet, Tojiro est émerveillé devant les magnifiques estampes que réalise le vieil homme.
 
Va naître, alors, une réelle amitié entre le vieil homme et l’enfant de 9 ans.

Hokusaï va en faire son apprenti. Il va tout lui apprendre pas à pas, la réalisation des estampes depuis la gravure jusqu’à la mise en couleur, le travail à l’encre, etc.

Bien entendu, cette rencontre va bouleverser la vie de Tojiro. Mais arrivera un beau jour où Hokusai aura tout appris à Tojiro…




Un livre jeunesse très intéressant.
 
Etant fascinée par les estampes d’Hokusaï, j’ai voulu lire ce petit roman jeunesse faisant découvrir la vie de cet artiste Japonais mais aussi la vie au XIXe siècle.
 
1830, on découvre la vie dans la capitale qui, alors, se nomme Edo (Tokyo actuel), les lieux, les us et coutumes. Et surtout comment on réalise des estampes à cette époque et ce qui fût le quotidien de l’artiste Hokusaï.
 
Beaucoup de descriptions sur la réalisation d’estampes à l’époque et toutes les longues étapes par lesquelles il fallait passer alors. Un travail long et méticuleux. C’est vraiment intéressant.
 
Une écriture adaptée bien entendu pour les jeunes lecteurs, et l’auteur appuie beaucoup son texte sur des illustrations insérées au texte. Ce qui est donc, en plus, très explicatif visuellement. Illustrations magnifiques, signées par l’auteur François Place.
 
On découvre une culture riche et intéressante, un art traditionnel fascinant et magnifique (à mon sens), on a envie d’en découvrir encore plus sur cet artiste et inventeur du manga…
 
Un roman jeunesse très intéressant en tous points :
histoire, us et coutumes Japonaises, culture, art,
sagesse et amitié entre générations.
A découvrir et à faire découvrir aux plus jeunes.