lundi 23 janvier 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #58





Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.



On répond à trois questions.
 
  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

 
Le monogramme de perles
- Joséphine TEY -
 
 
 
La file d'attente s'allonge indéfiniment, ce soir-là, devant le théâtre Woflington : le public, ébloui par la ravissante et talentueuse Ray Marcable, veut l'entendre et la voir une dernière fois avant qu'elle parte pour New York où l'attend un contrat mirifique. Dans la foule qui se presse à l'ouverture des portes, il y a bousculade, les rangs se font et se défont. Un homme tombe. Evanoui ? Mais non, à bien y regarder, c'est la garde d'un poignard qui dépasse de son dos. Et l'affaire du Woffington va marquer, pour l'inspecteur Grant de Scotland Yard, le début d'une chasse à l'homme inattendue, faite de coïncidences perverses et de hasards curieux, le moindre de ses problèmes n'étant pas qu'il n'a pas la plus petite idée de l'identité de la victime...





2ème lecture pour mon challenge ABC 2017

 

 
Never Forget
- Monica Murphy -
 
La dark romance la plus interdite qui soit 
 

 
 
 



Quand Ethan s’est lancé à la recherche de Katie, la fille qu’il a sauvée des griffes de son kidnappeur, huit ans plus tôt, il voulait simplement s’assurer qu’elle allait bien, qu’elle avait repris le contrôle de sa vie, qu’elle était heureuse, peut-être. Enfin, ça, c’est l’excuse qu’il s’est donnée, car, à la seconde où il a posé les yeux sur elle, il a su qu’il voulait plus. Beaucoup plus. Alors, il a fait tout ce qu’il s’était toujours interdit : il est entré dans sa vie, sous son nouveau nom, sa nouvelle identité. Et, chaque jour qui passe, il s’enfonce un peu plus dans le mensonge.
 
 
 
 
 
Pas si simple
 
de Lucie Castel
 
 
 
 
 
 BONNE SEMAINE !!


 

mardi 17 janvier 2017

Le silence de la peur - Don't tell, Tome 1




Auteur : Karen ROSE 
Traducteur : Sylvie NEAUREPY

Titre original : Don't tell


Editeur : Harper Collins
Collection : Mosaïc poche
Thriller - Saga Don't tell - Romance - Suspense - Polar - Violence conjugale - Fausse identité -
Pages : 544
Parution : Avril 2014


Mary Grace Winters, on la rencontre allongée sur un lit d’hôpital avec à ses côtés un mari attentif. Tout le monde d’ailleurs est émerveillé devant ce mari si attentionné. Mary Grace, elle, sert les doigts sur le drap du lit. Elle a le dos à moitié cassé et présente une paralysie. Elle vient de tomber dans un escalier...malencontreusement selon son mari... Hors de toute écoute, il susurre à l’oreille de Mary Grace que si elle ose dire un mot, il terminera le travail. Pendant plusieurs mois, elle va rester à l’hôpital avec l’angoisse croissante pour la vie de son fils resté à la maison avec son père, Rob Winters. La peur pour la vie de son fils va lui donner beaucoup de courage pour retrouver une certaine autonomie. Elle ne veut plus subir les violences de son mari et ne veut pas élever son fils dans ces conditions et qu’il subisse également les violences de Rob Winters.
 
Voilà maintenant sept ans que Mary Grace Winters a changé d’identité et s’est inventé une nouvelle vie pour elle et son fils âgé maintenant de 14 ans. Désormais, elle vit sous l’identité de Caroline Stewart et vit avec son fils à Chicago, bien loin de Asheville.
 
Sept ans qu’elle protège consciencieusement son secret pour ne pas qu’il soit dévoilé.
 
Mary Grace n’a pas eu une vie facile. Une enfance déjà pas facile mais à 15 ans, Mary Grace s’est retrouvée enceinte et a été mariée à celui qui l’a mise enceinte, Rob Winters. Depuis ce jour, sa vie a été un véritable cauchemar. Mary Grace était une jeune femme battue, maltraitée, brûlée à la cigarette, etc, par son mari Rob Winters, policier à Asheville. Personne n’a jamais rien vu ou rien voulu savoir dans l’entourage de Mary Grace, ni même sa mère à qui elle s'était confiée.  Rob s’arrangeait toujours pour cacher les coups, les brûlures et quand il ne pouvait s’empêcher de la frapper au visage, il l’enfermait quelques temps jusqu’à ce que les marques de coups disparaissent. Rob, lui, était une personne respectée à Asheville, bon flic dont ses coéquipiers apprécient beaucoup sa bravoure…
 
Sept ans qu’elle a pris la fuite avec son petit garçon, sept ans que chaque matin lorsqu’elle se réveille elle redoute qu’il la retrouve. Mais malgré la peur qui la tenaille, elle s’est refait une vie. Elle est désormais une femme déterminée. Elle a été soutenue par une femme qui est devenue son amie, Dana. C’est elle qui l’a aidée à reprendre goût à la vie et à se refaire une nouvelle vie. Dana sauve des vies, elle dirige la Hanover House un foyer qui accueille des femmes battues et leurs enfants.  Elle lui a donné de l’espoir et la promesse d’un nouveau départ et les moyens de le prendre. Nouvelle identité, nouveaux actes de naissance pour elle et son fils, etc. Elle s’appelle désormais Caroline Stewart et son fils se prénomme Tom.  Elle a désormais un travail en Université, assistante d’un professeur. Ce qui lui permet aussi de reprendre ses études à moindre coût dans cette même université. Mais celui pour qui elle travaillait vient de décédé et elle va devoir travailler pour un nouveau patron. Elle s’attendait à voir débarquer un homme d’âge mûr mais celui pour qui elle va travailler désormais se révèle être un homme de son âge, grand, au physique attrayant. Max Hunter. Elle n'en connaît pas encore la raison, mais il marche à l’aide d’une canne. 
 
En très peu de temps, entre eux va naître une relation. Mary Grace/Caroline n’a pourtant jamais rencontré d’homme en sept années de vie cachée, pour protéger son secret. Elle ne comprend donc pas ce qui lui arrive de ne pouvoir résister au charme de Max Hunter, elle qui s’est toujours décidé de ne jamais se laisser aller à l’amour.
 
Mais voilà qu’un fait nouveau va bouleverser la vie de Mary Grace/Caroline. Elle avait pourtant tout prévu à sa fuite mais un détail va faire rouvrir l’enquête qui avait eu lieu sur la disparition de Mary Grace et de son fils Robbie. La police d’Asheville pensait qu’ils étaient morts mais un fait nouveau vient faire basculer l’affaire. Si bien que Rob Winters croyant sa femme et son fils morts, va également se mettre en quête de retrouver sa femme. Il va abuser de son pouvoir et surtout de sa violence pour pouvoir les retrouver. Obsédé pour retrouver son fils, il n’hésitera pas à utiliser une violence majeure auprès de femmes qui ont pu aider Mary Grace à l’époque où elle était hospitalisée. Certaines à l’époque avaient compris qu’elle était une femme battue.  Il va utiliser la violence sur des femmes en violentant leurs enfants aussi pour faire avouer certains faits pour retrouver la piste de Mary Grace. La violence ira crescendo, assassinats, viols, etc. Cet homme est abject !! Il va traquer sa proie, bien déterminé à retrouver son fils pour lui initier une certaine éducation comme il entend lui donner.  Pour lui « L’homme est le chef de la famille, il a le droit de discipliner sa femme et ses enfants. […] Jusqu’à ce que la mort vous sépare, cita-t-il. Bientôt, je vais retrouver la petite garce qui m’a fait cette promesse. Et je vais la libérer de son serment, songeat-il. »
 
Mais contrairement a il y a 7 ans, la police d’Asheville a désormais certains doutes sur Rob Winters. Certains faits viennent leur amener ces doutes que la police n’avait pas il y a 7 ans. Une enquête va être ouverte sur Rob Winters. La police sait qu’il a entamé des recherches pour retrouver Mary Grace et son fils et puis il ne vient plus à son poste depuis quelques temps. La seule chose essentielle alors pour la police est de pouvoir retrouver Mary Grace/Caroline et Tom/Robbie avant Rob Winters. Les recherches seront difficiles pour la police et ils vont découvrir sur leur passage des cadavres dont la police ne doutera pas qu’il s’agit de victimes de Rob Winters…
 
Mary Grace/Caroline ne se doute de rien et poursuit sa vie et son travail auprès de Max Hunter chez qui elle descelle une blessure ancienne et profonde qui répond à la sienne. Elle ne sait pas que son mari est sur sa trace, il approche petit à petit sans faire de bruit…

Quel suspense tout au long de ce roman.
Je n’arrive pas à le définir d’ailleurs : roman ou thriller.
Je dirais que c’est un bon mélange des deux.

J’ai beaucoup aimé cette histoire même si je dois bien l’avouer cette lecture m’a pris du temps. Pourquoi ? Parce que l’ambiance y est en quelque sorte étouffante, c’est suffoquant même. Nous sommes au coeur même d'un milieu de violence conjugale et je dois avouer que les passages en compagnie du personnage Rob Winters sont très très pesants. Malgré ce côté « ambiance étouffante » qui m’a fait poser ce livre à certains moments, par besoin de me sortir de cette histoire, le suspense qu’il y a tout au long du livre lui me tenait en haleine avec l’envie de poursuivre pour connaître le dénouement. Le rythme est accéléré, intense.
 
L’histoire mêle donc roman et thriller, le suspense y est à couper le souffle. On entre très vite dans l’histoire, elle est vraiment bien menée et elle nous prend totalement et nous embarque du début à la fin. C’est une histoire dure, touchante, sur le thème des femmes violentées. En fait, au cours de cette lecture j’ai ressenti énormément d’émotions diverses.  Les passages violents en compagnie de cet homme abject, Rob Winters sont terrifiants et angoissants et on ressent beaucoup de haine pour cet homme… une horreur. Les scènes en sa compagnie sont des plus perverses, c’est ça le côté pesant de l’histoire. Et là, on se dit franchement « Non ce n’est pas possible, il ne va pas faire ça !!! » Croyez-moi on a les poils qui se hérissent à la lecture !! Et puis il y a des passages où on a envie de soutenir cette héroïne traumatisée, Mary Grace, la soutenir dans sa démarche de nouvelle vie, se reconstruire, la peur qu'elle a de dévoiler son secret, ne pas vouloir refaire sa vie avec quelqu’un de peur qu’il découvre qui elle est, etc. Les personnages sont très crédibles dans cette histoire.

Beaucoup de suspense tout au long de la lecture avec de nombreux rebondissements qui viennent agrémenter l'histoire.

Personnages crédibles, bon casting même. Pas de second rôle, tous les personnages sont essentiels à l’histoire. Bonne mise en valeur des différents personnages. Je ne peux vous faire un détail tellement l’histoire foisonne de personnages divers. J’ai beaucoup aimé la relation mère/fils entre Mary Grace et son fils, l’une n’a eu qu’une chose en tête protéger son fils depuis sa naissance et l’autre, 14 ans maintenant, protège incroyablement sa mère depuis qu’il a 7 ans lorsqu’il a compris que son père la battait. Cette relation est riche, émouvante. A 14 ans, Robbie/Tom est très mature pour son âge, la vie ne l’a pas épargné non plus.

Tout ça est un excellent mélange pour un témoignage des plus émouvants dans le milieu des femmes violentées. Les difficultés pour celles qui veulent échapper à un mari violent qui se trouve être respecté de l’extérieur et qui fait en sorte que rien ne se voit. Donc comment faire face à cela pour une femme battue que personne ne veut croire, même la police qui prend en compte les dires de leur coéquipier et non ceux de son épouse. Témoignage touchant, poignant d’une femme courageuse et déterminée pour s’offrir une nouvelle vie et surtout protéger celle de son fils.

Très bonne lecture, très belle découverte
avec pourtant une ambiance difficile et suffoquante.

Sur le site de Karen Rose j’ai pu voir qu’il s’agissait là d’un 1er opus d’une série. En fait, chaque titre de la série aura pour titre un équivalent à celui-ci en anglais « Don’t tell » qui est donc celui dont je vous parle, le 1, puis le second opus sera « Have you seen her ? », le 3 « I’m watching you », etc. Et chaque opus de la série aura pour personnage principal, l’un de ceux rencontrés dans celui que je viens de vous présenter ou bien extrait des suivants. C’est original et très intéressant je trouve. Et ce sera également un thriller/romance à chaque fois.  Un des opus aura pour personnage principal, le flic principal qui a mené l’enquête ici pour retrouver Mary Grace, un autre opus aura pour personnage principal Dana, la femme qui dirige la Hanover House qui aide les femmes battues à retrouver une nouvelle vie. Etc.  Je crois que je vais me faire une liste et guetter les arrivées en France.
 

Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en mai 2014
 

dimanche 15 janvier 2017

La malédiction d'Oxford


Les privilèges ont un prix




Auteur : Ann A. McDonald
Traducteur : Joseph Antoine

Titre original : The Oxford Inheritance

Editeur : Michel Lafon
Collection : Roman
Roman - Université d'Oxford - Campus - Angleterre - Société secrète - Quête
Pages : 362
Parution : 05/01/2017








Synopsis :

Cassandra Blackwell, jeune Américaine d'origine modeste, intègre la prestigieuse université d'Oxford pour une année d'études. Toutefois, la qualité de l'enseignement, les porches recouverts de lierre ou les soirées étudiantes ne figurent pas parmi ses priorités. Elle n'a qu'un objectif : découvrir la vérité sur le passé de sa mère, étudiante à Oxford dans les années 1990, qui a fui ce paradis d'un autre temps avant de se suicider quelques années plus tard.
L'enjeu est important, car Cassie pourrait enfin connaître l'identité de son père. La jeune femme se lie rapidement avec l'élite anglaise et plonge dans ce monde fascinant aux traditions séculaires. Pourtant, au sein de ce campus légendaire, une force inquiétante est à l'ouvre : l'École de la Nuit, une société secrète qui semble liée à une série de suicides. Cassie pourrait bien être la seule à pouvoir y mettre un terme - mais à quel prix ?
 
Cassandra Blackwell, surnommée Cassie, Américaine, fait ses premiers pas à Oxford et doit prendre ses marques dans cet immense campus. Elle est curieuse de faire connaissance avec ce monde inconnu et en même temps elle éprouve un sentiment d'imposture comme si l'un de ses nouveaux condisciples risquait de lire sur son visage ses véritables intentions et découvrir la vraie raison de sa présence parmi eux. Cassie a en effet un plan secret et est à Oxford pour une seule mission : découvrir la vérité sur sa mère décédé et son passé.

Elle n'avait aucune idée que sa mère avait déjà étudié à l'Université d'Oxford avant qu'elle ne reçoive un mystérieux paquet contenant une photo de sa mère étudiante à Raleigh College, un pendentif, un billet Plymoutt/New York, et bien d'autres découvertes. Cassie avait donc décidé de se rendre en Angleterre pour découvrir pourquoi sa mère en était partie et surtout pourquoi elle avait changé de nom.
Cassie a appris à se débrouiller toute seule depuis bien longtemps maintenant, avec une mère décédée et un père resté inconnu.
Elle a passé plusieurs années à programmer son entrée à Oxford, et surtout à Raleigh College, le Saint des Saints, là où sa mère avait étudié auparavant. Tous ses efforts ont portés leurs fruits, les intrigues, les mensonges, les sacrifices et les prises de risque. Elle s'est inventé une identité et un parcours pour pouvoir être acceptée à Raleigh College et découvrir le passé de sa mère et peut-être découvrir l'identité de son père. Bien des mystères tournent autour du passage de sa mère à Raleigh.

Au cœur de l'Université d'Oxford et plus précisément à Raleigh College, elle découvre une ambiance particulière, un monde comme aucun autre plein de traditions ancestrales mais aussi de privilèges pour certains... Et les lieux où elle suppose pouvoir faire des découvertes sur le passé de sa mère lui restent clos. Des lieux gardés secrets au public comme certaines archives gardées secrètes dans les caveaux de l'Université. Les semaines passent, et Cassie se sent frustrée car elle pensait que les réponses à ses questions tomberaient plus facilement.

Sa colocataire, Evie, va lui présenter des amis à elle : Olivia et Hugo Mandeville. Mais Cassie fait tout pour ne pas croiser leur chemin car l'approche d'Hugo la rend mal à l'aise comme si une force émanait de lui.

Peu à peu, elle va commencer à glaner quelques informations sur le passé de sa mère mais aussi sur de mystérieux décès remontant jusqu'au XIX e siècle. Dans ses recherches, Cassie remonte jusqu'à une société secrète. Mais bien des questions restent encore en suspens... Pourquoi sa mère a-t-elle fuit Oxford pour l'Amérique en changeant de nom ? Qui est son père ? Quel lien a cette société secrète avec les nombreux décès restés mystérieux ? Cassie reste pleine de courage et est déterminée à percer le mystère autour de l'Université d'Oxford. A ses risques et périls ? ....
Mystères et suspense au rendez-vous !

Un roman qui contient tout ce dont on peut attendre d'un bon roman à suspense avec une ambiance qui renferme bien des secrets autour de l'histoire de l'Université d'Oxford et de sociétés secrètes.

On rajoute à cela un soupçon de magie noire pour donner une petite touche gothique à l'histoire !!

L'intrigue en elle-même est bien menée et elle est égrainée au fur et à mesure de l'histoire avec des rebondissements qui apportent quelques révélations sans trop nous dévoiler l'essentiel mais qui nous donne une certaine tension au niveau du suspens. Aucune longueur, on est pris dans l'ambiance et dans l'intrigue.

J'ai beaucoup aimé l'ambiance de ce roman, ambiance Oxfordienne qui a réussi à me captiver à travers les murs centenaires de cette Université renfermant bien des secrets.

Les personnages sont quant à eux très différents. On se prend d'attache pour Cassie qui débarque dans un monde tout nouveau pour elle et qui tente tant bien que mal de se faire une place parmi une population universitaire très différente d'elle, bien souvent guindée. Pour certains, assez déplaisants et d'autres très mystérieux dont on ne sait qu'en penser avant d'arriver au dénouement de l'histoire. Ils restent parfois complexes mais c'est un point positif je trouve car du coup cela garde un peu le mystère sur eux.

Le thème des sociétés secrètes est très intéressant, j'ai beaucoup aimé le côté historique de cette Université qui renferme encore bien des secrets très certainement.

J'ai, par contre, été un peu déçue au niveau du dénouement car je l'ai trouvé bien trop rapide à mon goût et je l'ai trouvé un peu trop inventif en rapport avec le reste de l'histoire qui tenait la route. Les scènes mystiques n'ont pas beaucoup de sens et c'est dommage en regard du contenu du roman.

Il n'en reste pas moins un bon roman à suspense qui tient en haleine malgré cette fin trop rapide et étrange. Un bon moment lecture !





mardi 10 janvier 2017

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants


 
Auteur : Mathias ENARD
 
Editeur : Actes Sud
Collection : Romans, Nouvelles
Roman historique - Architecture - Peinture -
Michel-Ange - Constantinople - Goncourt des Lycéens
Pages : 153
Parution : Août 2010

 
 
 
 
 
 
 
 
Synopsis :

13 mai 1506, un certain Michelangelo Buonarotti débarque à Constantinople. A Rome, il a laissé en plan le tombeau qu'il dessine pour Jules II, le pape guerrier et mauvais payeur. Il répond à l'invitation du Sultan qui veut lui confier la conception d'un pont sur la Corne d'Or, projet retiré à Leonardo da Vinci. Urgence de la commande, tourbillon des rencontres, séductions et dangers de l'étrangeté byzantine, Michel Ange, l'homme de la Renaissance, esquisse avec l'Orient un sublime rendez-vous manqué.

 
En 1506

Débarque à Constantinople le très célèbre Michel-Ange, jeune et débutant une belle carrière. Il vient de quitter l’Italie et laisse derrière lui le chantier à Rome pour lequel il était en train d’œuvrer, l’édifice du tombeau de Jules II, pape guerrier, orgueilleux et mauvais payeur.

Michel-Ange n’a pu refuser l’invitation du Sultan Bayazed qui propose au sculpteur une somme gigantesque afin d’utiliser son génie pour qu’il lui dessine et lui conçoive un pont reliant les deux rives du Bosphore. Un pont sur la Corne d’Or dont même les plans de Léonard de Vinci ont été refusés pour la conception de ce pont.
Le fait que Léonard de Vinci est échoué dans cette épreuve pousse Michel-Ange a relevé ce défi. Il espère également par cet accueil à Constantinople, fuir l’Italie et les désagréments quotidiens, notamment d’argent. Une forte somme est proposée à Michel-Ange pour la conception de ce pont.

En cette ville qu'est Constantinople, il découvre des lieux étonnants, fait la rencontre d’un poète, Mesihi, qui devient rapidement un ami.
L'inspiration manquant à Michel-Ange, l’ami et poète Mesihi va lui faire découvrir toutes les splendeurs de la ville et ce que celle-ci recèle en beauté diverse selon les différents quartiers de la ville. Michel-Ange va s’imprégner des différentes cultures présentes dans cette ville car ici la civilisation vient de tout horizon. Il va découvrir l’art oriental. Et bientôt Mesihi va l’emmener dans un lieu où Michel-Ange tombera en fascination pour une danseuse andalouse.


De là, Michel-Ange va retrouver l’inspiration qui lui manquait.

Mais l’artiste sera vite la proie du désir et de complots…

Un court roman qui se lit très rapidement.
 
Sous la plume délicate de Mathias Enard on découvre une période de la vie de Michel-Ange plutôt méconnue, quelques semaines de la vie de l’artiste totalement oubliées des faits historiques.
Mathias Enard en vient donc à « supposer » que les quelques semaines passées à Constantinople ont très certainement marquées l’artiste en différents points tels que les parfums, les lumières sur les corps, les musiques, les couleurs et beautés du monde ottoman, et que tout ceci lui a apporté beaucoup et l’a fortement inspiré pour la création de la Chapelle Sixtine. Il s’est bien sûr appuyé sur des textes et en a tiré de judicieuses suppositions pour faire corroborer ces quelques semaines manquantes à l’Histoire sur la vie de Michel-Ange et démontrer par-là que la fresque de la Chapelle Sixtine serait largement influencée de ce voyage à Constantinople et que tout ce qu’il y a découvert aurait nourri son inspiration. Les regards, les lumières des corps, les objets, etc, que l'on peut voir sur la fresque de la Chapelle Sixtine seraient largement inspirés de ce voyage.
Les faits réels et ceux imaginés sont parfaitement liés, parce que l’auteur a su retranscrire le tout en suggérant ou simplement évoquant les mystères de cette période oubliée à Constantinople. 
Une plume incroyable !! Finesse, beauté, et l’auteur sait exalter nos sens. Descriptions à foisons, dépaysement total. Il fait appel au voyage à travers ce court roman décliné lui aussi en courts chapitres. Le style subtil de l’auteur nous fait donc voyager à travers les couleurs chatoyantes, les parfums très nombreux et divers, les lumières orientales, les sons et musiques. Mais aussi un voyage grâce aux différents personnages rencontrés, aux lieux largement décrits et divers. On passe des étals de marchandises aux nuits dans les estaminets aux murs de céramiques multicolores où les pièces sont parsemées de lampes à huile qui enfument l’atmosphère et où les coussins juchent le sol. Une invitation au voyage…. Plateau de cuivre, timbales, coupes de vin et d’eau parfumée, breuvages doux aux parfums d’herbes, et rythmes orientaux des musiciens….
L’auteur nous fait apparaître un Michel-Ange émerveillé devant la beauté de la ville et des êtres, mais aussi un artiste colérique avec beaucoup de mouvements d’humeurs, il est rempli de doutes.
J’ai apprécié également en fin de livre, les diverses explications de l’auteur quant aux faits réellement retracés et les éléments dont il s’est appuyé, et il explique ce qu’il en a déduit et suggérer pour le reste dont on ne sait rien…
Pour conclure, un petit mot juste pour dire que j’aime beaucoup la pagination chez Actes Sud, le format du livre, le toucher du papier…
 
Une très belle découverte, un texte magnifique, une invitation au voyage qui donne ensuite l’envie d’observer la fresque de la Chapelle Sixtine….
En peinture comme en architecture, l’œuvre de
Michelangelo Buonarroti devra beaucoup à Istanbul.
 
 
Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en Avril 2013
 

mercredi 4 janvier 2017

En route pour le Challenge ABC 2017 !





Bonjour,
 
Prenons de bonnes résolutions pour cette année 2017,
j'ai décidé de tenter le ABC Challenge !!
 
Il est organisé sur le forum par Nanet sur le forum de Livraddict.
 
 
 
Le but étant bien sûr de lire 26 livres avec un auteur par lettre alphabétique, mais aussi que le nombre de pages lues soit supérieur à 5000 pages et que parmi ces 26 livres il y est au moins 5 styles différents (classique, fantasy, chick-lit...) et on a le droit à 3 jokers selon le challenge sélectionné.
 
Nanet propose 4 challenges différents, ainsi que des options non obligatoires. 
 
 
Je me suis donc inscrite pour le challenge "C"
Complet
 
J'ai choisi ce challenge car il me paraît plus organisé avec une liste de lecture établie dès le départ. On a également le droit à 3 jokers dans l'année (un échange d'un auteur de la liste de départ par un autre ou bien la lettre du prénom plutôt que le nom d'auteur vaut pour la lettre de l'alphabet). J'espère ne pas avoir besoin de ces jockers 😏.
 
 
Ma liste établie pour ce challenge ABC 2017 :


  • ABBOT Megan : La fin de l'innocence-------------------------------Thriller---------352 pages
  • BANK Melissa : Prochain arrêt le paradis-------------------------Chick Lit--------510 pages
  • CLAUDEL Philippe : Parfums-------------------------------------Contemporain-----202 pages
  • DAVIDSON Maryjanice : Vampire et fauchée T2------------------Bit Lit----------312 pages
  • EXPERT Jacques : Tu me plais---------------------------------------Thriller---------192 pages
  • FORSTER Suzanne : Secrets---------------------------------------Suspense--------372 pages
  • GLINES Abbi : Chances T1 - Take a chance-------------------New Adult--------331 pages
  • HIGGINS Kristan : Un grand amour peut en cacher un autre-Romance------453 pages
  • IRISH William : La mariée était en noir------------------------------Policier---------268 pages
  • JONES Tara : Le contrat T1-----------------------------------Romance érotique---207 pages
  • KOONTZ Dean : L'étrange Odd Thomas------------------------Fantastique------443 pages
  • LEVY Marc : L'étrange voyage de Mr Daldry-----------------Contemporain-----350 pages
  • MCGARRY Katie : Prêts à tout-------------------------------------New Adult--------486 pages
  • NOEL Alyson : Beautiful Idols T1-Rivalités----------------------New Adult--------399 pages
  • OLMI Véronique : Le premier amour----------------------------Contemporain----281 pages
  • PILLE Lolita : Hell----------------------------------------------------Contemporain-----156 pages
  • QUICK Matthew : Le bonheur entre les lignes---------------Contemporain-----357 pages
  • RENDELL Ruth : Le petit été de la Saint Luc---------------------Policier---------251 pages
  • SYKES Plum : Blonde attitude---------------------------------------Chick Lit---------343 pages
  • TEY Joséphine : Le monogramme de perles----------------------Policier---------286 pages
  • UNGER Lisa : Cours ma jolie------------------------------------------Thriller---------379 pages
  • VAN WILDER Cindy : Les outrepasseurs T1-----Fantastique/Young Adult---347 pages
  • WENWORTH Patricia : A l'aveuglette----------------------------Suspense--------312 pages
  • X "ANONYME" : Le livre sans nom----------------------------------Policier---------512 pages
  • YOUNG Nathalie : Assaisonnez à votre-----------------------Contemporain-----331 pages
  • ZWEIG Stefan : Vingt quatre heure de la vie d'une femme----Classique------128 pages


Au total :
plus de 5 catégories et plus de 5000 pages puisque j'atteins environ plus de 8500 pages.
 
 
Vous avez peut-être remarqué qu'à la lettre X se trouvait "Anonyme". Dans les règles du challenge, à la place du X, sont autorisés : les anonymes, les anthologies sans nom précisé, les collectifs sans nom précisé sauf œuvre caritatives.
 
Il est possible également de changer le titre d'un livre sans utiliser de joker à la condition que l'on garde le même auteur.
 
 
 
 
Je vais donc m'atteler à la tâche dès le début d'année
pour pouvoir venir à bout de challenge !!!
Si je m'y suis inscrite c'est tout d'abord par plaisir,
de surpasser un challenge également,
et puis surtout de faire baisser un peu ma PAL en quelque sorte...
 
 
Allez-vous succomber à ce Challenge vous aussi ?  
 

lundi 2 janvier 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #57





Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.



On répond à trois questions.
 
  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?


Je vous renouvelle à nouveau mes meilleurs vœux pour cette année 2017 !!


 
A comme Apocalypse
- Preston & Child -
 
 
Il y a cinq ans, Eli Glinn avait dirigé une expédition pour récupérer un météore géant tombé sur un îlot du Cap Horn. Mais le navire qui le convoyait avait sombré.
Aujourd’hui, Glinn n’a plus le choix. Cette étrange météorite a donné naissance à une créature mutante qui menace la planète. Il faut à tout prix la détruire.
La mission qu’il confie à Gideon Crew – entre autres spécialiste des armes nucléaires – ressemble à s’y méprendre à une opération suicide…
Scientifique de haut niveau et ancien cambrioleur, Gideon Crew est le nouveau héros de Preston & Child, duo à succès qui a signé depuis Relic plus de vingt romans, tous parus à l’Archipel. Après R pour revanche, C comme cadavre, S comme survivre, voici Gideon Crew face à un nouveau défi… de taille.
 
 
 
 
 
CHRONIQUE déjà en ligne ICI
 





La Malédiction d'Oxford
- Ann A. McDonald -

 
Cassandra Blackwell, jeune Américaine d’origine modeste, intègre la prestigieuse Université d’Oxford pour une année d’études. Trois ans plus tôt, elle a reçu de cette ville un message anonyme auquel elle n’a rien compris : « Tu ne peux pas cacher la vérité. Reviens et mets un terme à cette histoire. »
À l’université, Cassie se lie avec l’élite anglaise, découvre l’atmosphère de ce lieu magique, aux boiseries séculaires et au charme gothique parfois inquiétant. Elle emménage avec la charmante Evie qui l’initie aux traditions et aux rituels immuables de l’école. Mais Cassandra n’a qu’un objectif : trouver la trace du passage de sa mère à Oxford dans les années 1990, comprendre pourquoi, enceinte, elle a fui ce paradis d’un autre temps, puis s’est suicidée quelques années plus tard, et enfin découvrir qui est son père. Grâce à Charlie, un flic local, elle apprend l’existence de « l’École de la nuit », une société secrète fondée au xvie siècle qui semble liée à une série de suicides au cœur du campus. Cassie pourrait bien être la seule à pouvoir y mettre un terme - mais à quel prix ?

 
 

 
 
Un grand amour peut en cacher un autre
- Kristan Higgins -
 
 
 
Depuis qu’elle a quatorze ans, Millie flashe (sans succès mais avec une persévérance sans faille) sur le beau, le sublime, le parfait Joe Carpenter. Ses études de médecine terminées, elle retourne s’installer dans sa petite ville d'Eastham au bord de l’océan, dans la région de Cape Cod, bien décidée cette fois à conquérir celui qu’elle considère comme l’homme de sa vie, et la perfection incarnée sur la terre. Après beaucoup d’efforts (jogging à la limite de l’hyperventilation, régime sans pitié, séances chez un coiffeur à la pointe de la mode capillaire, révision intégrale de sa garde-robe…), Millie parvient ― enfin ! ― à allumer une étincelle de convoitise dans le regard de Joe. Sauf que rien, mais alors rien du tout, ne se passe comme elle l’avait rêvé…

 
 
Je ne me suis pas encore décidée, à piocher dans la PAL.
 
 
BONNE SEMAINE !
 

dimanche 1 janvier 2017

Bonne Année 2017 !!




Je vous souhaite une douce et heureuse année 2017,
qu'elle vous apporte tout ce dont vous avez rêvé,
sans oublier l'essentiel : la santé, l'amour, l'amitié, le bonheur !!





On repart pour une nouvelle année de lecture,
l'occasion également de participer à des challenges pour certains
ou des swaps pour d'autres. 

Pour ma part, cette année j'ai décidé de participer
au Challenge ABC 2017.
Je vous en reparlerai dans un prochain post.
 
 
Je me suis également fixé cette année un challenge personnel,
celui de lire au moins 50 romans dans l'année.
Je suis toujours, ces dernières années, sur 35/40 romans lus dans l'année
et j'aimerai dépasser ce nombre.
Rendez-vous dans un an voir si j'ai pu relever ce challenge...
 
 

Reste à savoir si en 2017 je vais réussir à faire baisser un peu cette PAL....
arfff pas certain du tout car on a tendance, nous lecteurs,
à toujours et toujours trouver de nouvelles lectures à faire
pour notre plus grand plaisir !
 
De plus, 2016 a marqué l'arrivée de plusieurs boîtes à livres dans ma région
et du coup ma PAL augmente encore plus
même si en contrepartie j'y dépose souvent des livres déjà lus...
 La tentation est trop forte et on y fait de belles découvertes.
 
 

Je continue de prendre un réel plaisir à partager
plein de moments quotidiens avec vous sur Instagram...



J'ai découvert également au cours de 2016
le côté créatif du bullet journaling et j'adore ça !!!
Cela fait partie de l'arthérapie, c'est un pur moment de détente pour ma part
 et je le partage avec vous également sur Instagram.


C'est donc avec plaisir que je redémarre une nouvelle année
avec vous et sur les différents réseaux sociaux.

 
Je vous renouvelle mes meilleurs vœux pour 2017.

MERCI A VOUS DE ME SUIVRE SUR CE BLOG