mercredi 28 janvier 2015

La maison de Totam







Auteur/Illustrateur : Xavier Deneux

Editeur : Tourbillon

Collection : Premier âge
Premier âge - Livre-jeu - Totam - Vie quotidienne 
Pages : 6 livres imagiers en carton
Parution : Septembre 2014








4ème de couverture


Visite et joue avec Totam, dans chaque pièce de sa maison.

Entrons et explorns la maison de Totam pour y découvrir ce qui s'y passe.

Allons tout d'abord dans la cuisine où ça sent bon le lait au chocolat et puis cette tartine de confiture a l'air bien appétissante. 

Une journée bien remplie, Totam doit passer par le garage pour réparer la roue de son vélo. 

Et, qu'est-ce qu'il se passe dans le salon ou dans la salle de bain ou encore dans la chambre de Totam ? 

Tiens et si je passais dans le jardin avant de partir... 






Quelle jolie présentation !!!


Une très belle bibliothèque en forme de maison avec 6 petits livres cartonnés rangés dans chaque pièce de la maison. 

Voilà de quoi s'amuser en compagnie de ce cher et tendre personnage, Totam. 

Les petites histoires sont mignonnes à croquer, elles se passent donc dans chaque pièce de la maison.

La présentation de cette bibliothèque est très belle, sous cette forme de maison. On y range donc les 6 imagiers en gros cartonnage adapté pour les tout-petits. 

L'enfant pourra observer, jouer, sur le thème de la vie quotidienne.

Ce livre-coffret-jeu contient un personnage de Totam prédécoupé pour pouvoir s'amuser à travers les pièces de la maison. Par contre, l'âge des 10 mois indiqué pour ce coffret n'est pas forcément adapté pour ce personnage de Totam prédécoupé. Il faut que l'enfant soit plus grand. 

J'ai beaucoup aimé la présentation de cette bibliothèque en forme de maison, qui regroupe 6 imagiers sur le thème de la vie quotidienne.
Un très beau cadeau à faire avec ce personnage de Totam 
adoré par les enfants et parents.  







lundi 26 janvier 2015

Montée aux enfers





Auteur : Percival Everett
Traducteur : Anne-Laure Tissut

Titre original : Assumption

Editeur : Actes Sud
Collection : Actes noirs
Roman policier - Littérature américaine - Meurtres - 
Pages : 240
Parution : Novembre 2012






4ème de couverture : 

Ogden Walker, shérif adjoint d'une petite ville du Nouveau-Mexique, doit retrouver l'assassin d'une vieille femme. Problème : les seules empreintes de pas relevées sur les lieux du crime sont les siennes. Pour ne rien arranger, d'autres affaires surviennent, les meurtres s'accumulent et le FBI s'en mêle. Ogden tente de poursuivre le peu de pistes dont il dispose sur la foi de minces indices pour des raisons qui le sont peut-être plus encore. Des prostituées du quartier chaud de Denver aux hippies défoncés qui zonent dans les montagnes environnantes, Ogden s'enfonce pour les besoins de l'enquête dans une Amérique plus interlope que jamais...
La Plata, Nouveau-Mexique, Ouest américain. 
C'est ici que vit Ogden Walker, Shérif adjoint, et sa mère. Né d'un père noir, aujourd'hui décédé, qui détestait les blancs mais pas assez pour ne pas se marier avec la mère d'Ogden. Ogden a gardé quelque chose de son père, il a toujours eu du mal avec les résidents de la communauté blanche du désert du Nouveau-Mexique. 
Ogden et sa mère entretiennent une relation étrange, il a toujours sa chambre chez elle, passe souvent la voir pour manger avec elle et lui demande souvent conseils mais il y a tout de même une certaine distance entre eux. 

Dans ses relations de travail, Ogden est pareil. Cordial envers ses coéquipiers mais toujours une certaine distance pourtant. Il se comporte avec professionnalisme dans ses tâches quotidiennes, toujours un certain sérieux et soucieux quant à bien faire son travail. Son supérieur l'apprécie et à l'inverse Ogden s'entend bien avec lui, en toute simplicité sans barrière patron-employé. Il s'entend bien aussi avec Warren, son collègue, qui a la même passion que Ogden celle de la pêche à la mouche. On sent qu'Ogden est relativement peu ambitieux, et il n'aime pas beaucoup les armes à feu. 

Ogden est amené à répondre à l'appel d'une vieille dame, Mme Bickers. Il se rend chez elle, l'entrevue ne se passe pas très bien car la dame âgée prend un peu en grippe Ogden. Il lui propose pourtant de lui apporter un peu plus de bois pour qu'elle est plus chaud et propose de l'aider à retrouver son chat. Mais elle refuse son aide. Est-ce dû au fait qu'Ogden soit afro-américain ? Au Nouveau-Mexique, les échanges sont parfois houleux entre les résidents de diverses communautés, familles mexicaines, indiennes d'Amérique, noires, ou blanches. 
Il quitte les lieux et part interroger le voisinage. Revenant vers la maison de Mme Bickers, il décide tout de même de lui apporter du bois. Il sait qu'il a laissé la porte ouverte, et l'ouvre sans frapper. Ne trouvant pas Mme Brickers, il fait un tour dans les diverses pièces à la recherche du chat. Il le trouve, mort. Il va vite découvrir également Mme Brickers, morte, dans la cave. 

Ogden prévient sa hiérarchie, les enquêteurs arrivent sur place. Il va s'avérer que les traces de pas ou autres indices ne vont être d'aucune utilité pour les enquêteurs puisque la plupart des traces laissées proviennent d'Ogden lui-même.

Viendront s'ajouter deux autres affaires pour notre shérif adjoint, et bientôt le FBI va faire irruption dans le quotidien d'Ogden. Il se pourrait en effet que se cache au sein de l'un de ces meurtres, un mystérieux secret d'une secte suprématiste blanche...Trois meurtres bien distincts. Pour avancer dans ces trois affaires, il devra s’immiscer dans la campagne du Nouveau-Mexique où sont cachés des laboratoires secrets de méthamphétamine où des gangs y habitent. En creusant un peu, il devra faire le déplacement jusqu'à Denver pour y interroger des prostituées. Il se sent pris au piège et n'avance pas. 

Trois affaires à résoudre pour Ogden, telles une montée aux enfers...

Découverte de l'auteur avec ce polar pris à la médiathèque, 
attirée par la 4ème de couverture.

Une montée aux enfers originale puisque ce polar contient 3 enquêtes et on distingue donc bien 3 parties dans ce livre mais ces 3 parties sont en définitive liées par les mêmes personnages et décors.

Le personnage principal, Ogden Walker, sherif adjoint au Nouveau-Mexique, n'est pas très avenant je dois bien l'avouer... Personnage très énigmatique, solitaire, sans aucune vie personnelle, sans aucune ambition professionnelle, et sa passion est la pêche à la mouche. Vous comprenez donc que l'on a ici un personnage assez "mou". 

Ce qui est intéressant c'est le mélange de ces 3 enquêtes bien distinctes et pourtant qui sont liées par les mêmes personnages et mêmes lieux, et dont notre personnage principal Ogden est au coeur des enquêtes. 
Mais j'ai parfois eu un peu de mal au cours de la lecture à me repérer, ces 3 histoires distinctes et liées en même temps m'ont un peu fait perdre le fil de la lecture. 
Par contre, on retrouve de nombreux rebondissements auxquels on ne s'attend pas du tout.

La fin m'a plus que déstabilisée et me laisse sur ma faim puisque le dénouement laisse au lecteur différents choix de fins... C'est très frustrant et nous amène à réflexion sur la lecture passée. 

L'écriture par contre est vraiment de qualité. 

Malgré que je reste sur ma faim avec cette lecture je suis à l'inverse très contente d'avoir fait cette découverte car tout reste énigmatique avec ce polar... Et il est rare qu'après une lecture, je puisse dire que j'ai aimé et en même temps pas apprécié celle-ci, c'est très bizarre. 



Challenge Thriller & Policiers 2015
6/15





mercredi 21 janvier 2015

La maison en petits cubes









Auteur : Kenya Hirata
Illustrateur : Kunio Katô
Traducteur :

Traduit du japonais par Fédoua Lamodière

Editeur : Nobi-Nobi
Collection : Hors collection
Album jeunesse dès 5 ans - Japon - Vieillesse - Mort - Souvenirs - Mer
Pages : 48
Parution : Mars 2012













Au beau milieu de la mer, vit un vieux monsieur dans une drôle de maison. 

La ville est entièrement immergée et le niveau de l'eau monte sans arrêt. Si bien que chaque maison se retrouve engloutie par la montée du niveau de l'eau et il faut donc construire une nouvelle maison par-dessus la première. Et ainsi de suite, lorsque la deuxième maison est à son tour noyée par le niveau d'eau, on en reconstruit une nouvelle encore plus haut. 
Si bien q'au final, les habitations sont empilées les unes sur les autres comme des petits cubes.

Le vieux monsieur vit seul dans sa modeste demeure depuis que sa femme a quitté ce monde il y a 3 ans.
Il vit comme l'on doit vivre dans ce genre d'habitation : lorsqu'il veut pêcher un bon poisson, il ouvre une trappe dans le salon ; sur son toit une poule lui pond des oeufs et puis il a fait pousser un peu de blé sur le toit pour cuire son pain. Et ce qui lui manque, il l'achète aux marchands ambulants. Son quotidien est souvent le même : il enfile le tablier de sa chère épouse lorsqu'il se met aux fourneaux, il pratique les échecs avec ses voisins, il lit les lettres de ses petits-enfants partis loin d'ici, et puis la nuit tombant il dort bercé par les roulis des vagues. 

Mais voilà qu'un jour le niveau de l'eau augmente de nouveau... Le vieux monsieur doit alors sortir ses outils pour entamé la construction d'une nouvelle maison par-dessus celle qu'il occupe. Les gens de la ville sont pour la plupart partis au fur et à mesure des années, lassés par le niveau de l'eau qui augmente sans cesse. Mais le vieux monsieur résiste. 
Alors qu'il était en pleine construction de sa nouvelle maison, voilà qu'il fait tomber ses outils au fond de l'eau... Le vieux monsieur enfile donc sa combinaison de plongée pour aller les repêcher. Au fur et à mesure qu'il descend au fond de l'eau, à travers ses anciennes maisons empilées les unes sur les autres, le vieux monsieur voit alors ressurgir de très lointains souvenirs... 

Sublime album !!

Magnifique album sur tous les points. 

L'histoire est très belle. Elle est axée sur la vieillesse, la mort, le temps qui passe, et les souvenirs. C'est joliment raconté avec cette ambiance solitaire de ce vieux monsieur qui continue de vivre au milieu de la mer au coeur d'une ville immergée ; devant à chaque montée des eaux quitter sa maison et donc ses souvenirs également et tout recommencer dans une nouvelle maison par-dessus la précédente. Ce vieux monsieur se remémore toutes les parties de sa vie à travers les différentes maisons empilées les unes sur les autres, lorsque sa femme était de ce monde, lorsque ses enfants étaient petits, ou bien encore le mariage de sa fille, etc. Chaque étape de sa vie revient à sa mémoire du plus récent au plus ancien, jusqu'à la toute première maison construite. 

Le texte est très poétique et c'est touchant. On ressent une grande sensibilité. Quelques mots un peu difficile je pense pour les plus jeunes lecteurs, il faudra donc leur apporter un peu d'aide à la lecture. 

Les illustrations sont splendides !!! Comment ne pas craquer !?! On ressent une certaine sensibilité artistique à travers ces illustrations.  Beaucoup d'illustrations en double-page. Elles sont faites à l'aquarelle ce qui apporte une certaine douceur. Une très belle coloration dans des teintes pastels. Beaucoup de détails à observer. On en a plein les yeux. L'imagination commence alors à prendre le dessus.

Ce livre est tiré d'un court métrage qui a reçu un prix en 2008.

Album qui a reçu également un prix en 2013, prix sorcières du meilleur livre illustré.

Un retour en arrière tout en délicatesse !

lundi 19 janvier 2015

C'est lundi, que lisez-vous ? #8







Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.


On répond à trois questions.


  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?

Ce que j'ai lu : 




Une passion en hiver
de Darlene Gardner 




Un bon moment lecture, chronique en préparation.





Fumus
de Christos, et Sylvie Giroire


On a beau être un dragon, il faut bien se nourrir. Et pour manger, il faut travailler ! Aussi quand Fumus vit l'annonce dans le journal : "auteur d'histoires magiques cherche personnages originaux", il alla se présenter.










Ce que je lis en ce moment :




Au coeur de la vengeance
de B.J. Daniels

Ginny, la petite sœur qu’il adorait, gisant morte dans un fossé…
Depuis onze ans, Rylan West est hanté par cette image terrible, insoutenable. Et, depuis onze ans, il n’a qu’une obsession : tuer Carson Grant, l’homme qui – il en est persuadé – est l’assassin de sa sœur. Aujourd’hui, enfin, il tient sa vengeance. Car Carson vient de refaire surface à Beartooth, le petit village ancré au cœur du Montana où ils ont grandi… 
Mais c’est alors que Destry Grant, la jeune fille fougueuse et terriblement attachante dont il était fou amoureux avant le drame, lui apprend, bouleversée, qu’une nouvelle preuve vient d’être découverte. Il faut la croire, répète-t-elle, quand elle affirme que son frère est innocent. Et, si Rylan accepte son aide, elle est prête à reprendre l’enquête avec lui pour découvrir qui est vraiment le meurtrier de Ginny…






Ma prochaine lecture :



Je ne sais pas encore.



lundi 12 janvier 2015

Summerset Abbey, Tome 1 - Les héritières





Auteur : T.J. Brown
Traducteur : Sophie Pertus

Titre Original : Summerset Abbey

Editeur : Harlequin
Collection : Mosaïc
Roman - Trilogie romanesque - Début du XXe siècle - Deuil - Secrets de famille - Maîtres et domestiques -
Pages : 313
Parution : Octobre 2014






4ème de couverture


A la mort de leur père, Rowena et Victoria sont confiées à sir Conrad, le frère du défunt. Prudence, la fille de la préceptrice, qui a été élevée comme une sœur à leur côté, les accompagne. Dans la somptueuse demeure de Summerset Abbey où elles sont accueillies, c’est un univers d’ordre et de privilèges qu’elles découvrent, réglé selon les usages stricts de l’aristocratie anglaise. Une vie nouvelle pour ces héritières élevées à Londres par un père libéral, plus soucieux de les instruire que de leur inculquer les bonnes manières. Rowena et Victoria ont bien du mal à se conformer à ces nouvelles exigences : pourquoi leur oncle veut-il à tout prix faire d’elles des ladies irréprochables, figées dans les traditions, quand Rowena ne rêve que d’aviation et Victoria de devenir une femme de sciences ? Mais c’est pour Prudence, qui se retrouve renvoyée à son rang de domestique, que le choc est le plus dur. Pourra-t-elle encore plaire au jeune lord Billingsby, accoutrée en femmede chambre ?

Les trois jeunes femmes devront rester solidaires coûte que coûte pour accomplir leur destinée. Car, dans ce siècle naissant riche en nouveaux espoirs, de redoutables secrets de famille menacent de faire voler en éclats l’ordre immuable de Summerset Abbey…



Londres, 1913. Prudence Tate a grandi auprès de celles qu'elle considère comme ses soeurs : Rowena et Victoria Buxton. La mère de Prudence avait en effet été engagée comme préceptrice pour l'éducation de Rowena et Victoria. La bonté de leur père Philip Buxton et sa façon de voir l'avenir ont fait qu'il a souhaité que Prudence soit élevée comme ses propres filles. Elle bénéficiait donc des mêmes avantages que Rowena, l'aînée et Victoria. Les mêmes droits, les mêmes vêtements, la même façon de vivre. Elle en oubliait donc parfois qu'elle n'était que la fille de la préceptrice. A la mort de sa mère, Prudence a continué à vivre comme avant chez Sir Philip Buxton.

Sir Philip Buxton vient à mourir. La tristesse les accapare toutes les 3. Prudence n'avait plus que lui et Rowena et Victoria, sa mère étant décédé voilà quelques années. 
Lors des funérailles de Sir Philip, selon le protocole, Prudence qui n'était que la fille de la préceptrice aurait dû fermer le cortège avec les domestiques. Sauf que la maison de Sir Philip était assez bohème et que l'on se moquait bien des "étiquettes". Rowena et Victoria avaient à leur côté Prudence, qu'elles considéraient comme une soeur. 

Mais les deux orphelines ne vont plus pouvoir vivre dans leur maison de Londres. Elles sont recueillies par leur oncle, frère du défunt Sir Philip, au domaine de Summerset Abbey. Mais pour Rowena et Victoria, il est impensable de partir en laissant Prudence. Mais l'oncle des deux orphelines est implacable, il ne voit pas l'utilité de faire venir la fille de la préceptrice. 
Rowena a l'estomac noué à l'idée de partir sans Prudence. Elle opta alors pour une stratégie face à son oncle. Elle lui explique que, Victoria, sa jeune soeur, est de nature très fragile et qu'après le décès de leur père, une seconde séparation pourrait être néfaste pour la santé de Victoria. 
Elle négocie alors d'emmener Prudence en qualité de femme de chambre. 
Il finit par concéder à la demande de Rowena mais il faudra qu'elle se souvienne que ce ne sera qu'une domestique. Et il faudra que Prudence accepte de rejoindre le rang des domestiques une fois arrivée à Summerset Abbey.

Pour Rowena et Victoria, vivre sous la tutelle de leur oncle va être bien difficile car il va désormais falloir se plier aux règles. Mais la vie de Prudence va être encore plus difficile voyant sa vie changer de statut. 

Prudence va découvrir dans le village de Summerset quelques secrets concernant sa naissance car, en effet, sa famille vient de ce village. Village où elle n'a jamais mis les pieds auparavant... Pourquoi sa mère ne l'a jamais emmenée ici ?   

Toutes les trois sont désormais face à leur destin, dans un monde qui se modernise.


Mystères, romance et intrigues...un très bon début pour cette trilogie !!

Franchement, j'ai beaucoup aimé cette lecture et l'ambiance. 

J'ai été captivée par cette lecture du début à la fin. Captivée par le destin de ces trois jeunes femmes dans un monde qui est en train de se moderniser et où les moeurs commencent tout doucement à bouger malgré que l'on s'accroche au traditionalisme.

Des personnages bien dessinés, trois femmes attachantes, avec un caractère bien prononcé et très différent pour les trois principales protagonistes : Rowena, Victoria et Prudence. Trois fortes héroïnes féminines. Les personnages sont donc intéressants. Rowena, en tant qu'aînée, est obligée d'affronter de lourdes responsabilités qu'elle n'a pas souhaitées. Victoria, est pleine de rêves mais qui ne conviennent pas forcément à sa nouvelle vie à Summerset Abbey. Et Prudence est obligée de faire face à la dure réalité que s'il elle se croyait être égal à ses "soeurs d'adoption", il en est tout autre chose une fois quitter "sa" maison de Londres, là où elle a grandi. Difficile alors pour elle d'accepter sa situation et de trouver sa place parmi les domestiques. 

La présence de Prudence dérange les maîtres de Summerset Abbey et on lui fait comprendre qu'elle n'est pas la bienvenue. Sa présence semble faire ressortir de vieux secrets de famille, est-ce pour cela que sa présence dérange ? L'intrigue nous le fera découvrir au cours de la lecture.

L'ambiance, elle aussi, est intéressante puisque comme je le soulignais plus haut c'est une période de l'histoire qui se trouve être entre un élan vers le modernisme et puis.... encore un peu de traditionalisme. C'est le début de l'automobile, des avions, des suffragettes, du tout début de l'émancipation de la femme, et de la classe ouvrière. 
A Summerset Abbey, on est encore dans le traditionalisme, les dames du manoir continuent à embrasser leur mode de vie alors qu'autour on avance vers le modernisme. De grands bals sont organisés à Summerset Abbey, on y arrange encore les mariages. 

Les trois jeunes femmes vont faire des rencontres qui vont venir pimenter l'histoire, elles vont les embarquer dans de belles aventures. Peut-être des débuts de romance qui vont s'accomplir au cours de la trilogie... ?

Une belle lecture où l'on passe par différents sentiments à travers les personnages : les relations familiales, le sentiment d'injustice, la culpabilité, l'orgueil, la jalousie, la pitié, la désillusion, la tristesse, l'amitié, l'amour, etc.

Le principal élément également de cette trilogie est la différence des classes sociales, et l'auteur la met bien en scène. Le lecteur est donc plongé et dans la luxure au côté de jeunes "aristos" qui veulent aller au-delà du mode de vie de leurs parents tout en gardant encore les avantages ; et le côté des domestiques qui doivent assumer leurs tâches sans se faire remarquer, qui n'ont pas le droit d'ouvrir la bouche et doivent subir chaque remontrance de leurs patrons, et la jalousie entre les domestiques car l'un ou l'autre convoitait tel ou tel poste mieux que celui exercé actuellement. 

J'ai dévoré ce livre avec l'envie de poursuivre avec le Tome 2 mais je ne l'ai pas en main donc je vais attendre un peu. J'ai été agréablement surprise et ne m'attendais pas à apprécier autant cette lecture. Hâte de poursuivre avec Summerset Abbey. 




Challenge Amoureux Saison 4
Catégorie L'hymne à l'amour




jeudi 8 janvier 2015

Le corps humain





Auteur : Anne-Sophie Baumann
Illustrateur : Patrick Morize

Editeur : Tourbillon 
Collection : Anim'Doc
Album cartonné dès 3 ans - Livre animé - Apprentissage - Corps humain
Pages : 10
Parution : 23/10/2014









4ème de couverture


Les muscles, les os, la digestion, les cinq sens...
Le corps, c'est fantastique !
Bouge les animations pour découvrir comment fonctionne le corps humain !


Partons à la découverte du fonctionnement du corps humain. 

Découvrons tout d'abord comment bouge le corps, les épaules, le cou, les genoux, etc.
Puis passons ensuite aux muscles, et regardons ce qu'ils nous permettent de faire. 

Et puis, que se passe-t-il lorsque l'on mange ? En soulevant une des animations, on peut découvrir l'intérieur du corps humain et grâce à des "tirettes" on peut suivre pas à pas le parcours des aliments ingurgités, la digestion. 

Regardons ensuite ce qu'il se passe lorsque l'on respire grâce à une petite languette qui permettra de faire fonctionner le nez pour voir ce qu'il se passe lorsque l'on respire l'air. Et puis soulevons le T-shirt du personnage pour voir l'intérieur du corps humain... découvrons les poumons.

On nous explique également : 
- les os du corps humain et son squelette,
- la grossesse avec une animation à roulettes qui permet de voir l'évolution du foetus dans le ventre de la maman,
- Les 5 sens, 
- le système dentaire,
- etc.

Voilà un livre animé parfait pour les plus jeunes enfants 
pour découvrir le fonctionnement du corps humain.

Adapté à 100 % pour les plus jeunes !!

Un livre cartonné de taille carrée (21 x 20 x 2.2 cm) avec des animations assez bien solides je dois dire, et adaptées pour les petites mains des enfants. 

Les animations sont multiples et variées (languettes à soulever, roulettes à tourner, tirettes à lever ou baisser, etc) pour voir le fonctionnement du corps humain. 

Les illustrations sont grandes pour permettre de bien visualiser le corps humain intérieur/extérieur, toujours par le système de languettes à soulever. Illustrations bien colorées, vives. 

Le texte est court et bien ciblé, adapté aux tout-petits avec des mots qu'ils comprendront. Appelons un chat un chat et n'utilisons pas des mots scientifiques, ici les mots sont idéalement choisis pour l'âge auquel cet album est dédié. Pour exemple, ici on parle de pipi et de caca au cours de la digestion. Pas la peine d'utiliser des termes que l'enfant de cet âge ne comprendra pas. Et je trouve ça très bien car parfois les mots utilisés dans les albums jeunesses ne sont pas forcément bien adaptés à l'âge. 
Texte court pour ne pas perdre le jeune enfant dans de multiples explications, l'essentiel y est dit.

C'est instructif et amusant en même temps, adapté à l'âge de l'enfant pour lequel cet album est ciblé. Voilà un album qui fera peut-être naître des futurs vocations vers la médecine qui sait...




mardi 6 janvier 2015

La commedia des ratés






Auteur : Tonino Benacquista

Editeur : Gallimard
Collection : Folio Policier
Policier - Arnaque - Italie - Vignes - 
Pages : 213
Parution : Avril 2009










4ème de couverture

Car tout était déjà en moi, enfoui. Quelque chose entra la tragédie grecque et la comédie à l'italienne. Une farce bouffonne au goût amer, un drame dont on se retient de rire. Ni une complainte, ni une leçon, ni une morale. Juste une ode à la déroute, un poème chantant la toute-puissance de l'absurdité face au bon sens...
La commedia des ratés a remporté en 1991 le Grand Prix de la littérature policière, le trophée 813 du meilleur roman et le prix Mystère de la critique.

Antonio, fils d'immigrés italiens, habite Paris. Il revient peu souvent à Vitry sur Seine, la banlieue de sa jeunesse. C'est ici que résident encore ses parents. C'est en venant à Vitry rendre visite à ses parents qu'il y croise un ami d'enfance qu'il n'avait pas vu depuis un bail, Dario, lui aussi fils d'immigrés italiens. Dario est plus attaché à ses origines italiennes que ne l'est Antonio. Dario retournait de temps en temps au pays, Antonio non.
Quelques jours après cette rencontre, Dario meurt assassiné. 
La mort de Dario fût alors une surprise pour Antonio. Mais viendra s'ajouter une autre surprise. Dario a légué un lopin de terre à Antonio, une parcelle de vigne qui se trouve en Italie à Sora. 
L'assassinat de Dario et cet héritage...tout cela semble bien étrange aux yeux d'Antonio.

Lui qui avait toujours refusé de mettre les pieds sur la terre de ses ancêtres, voilà qu'une parcelle de celle-ci lui appartient désormais. Dario avait apposé son nom sur les papiers du notaire, comme quoi il pensait à lui toujours comme à un ami même après quelques années où ils ne se sont pas vus. Il lui a donc légué une parcelle de vigne. En étudiant les documents du legs, il y lit la description des noms des ex-propriétaires : Giuseppe Parini, Trenton, New-Jersey, USA. Un hectare Nord-Nord-Est, cédé pour neuf millions cinq cent mille lires. Autrement dit un cadeau.
Mario Mangini, Sant'Angelo, Lazio, Italie. Un hectare, Sud. Dix-huit millions de lires.
L'Italien a demandé presque le double. Mais pas exorbitant. Tout ça fait une vigne honorable de 4 hectares obtenue pour une bouchée de pain. On fait mention aussi d'une cave, une grange et une remise à outils. 

Après cette lecture, dans son studio parisien, Antonio est énervé par cette mascarade comme si Dario l'avait manipulé d'outre-tombe. C'est alors que surpris, il porta une main à sa nuque et découvrit un liquide visqueux. Après avoir repris ses esprits, il découvre dans le mur la balle qui l'a frôlé. Et puis en étudiant la bibliothèque il découvre un second impact. En face de sa fenêtre, en pleine ligne de mire, de l'autre côté de la rue, la terrasse où chantent et dansent des fêtards. 
Pas la peine de chercher trop loin, entre l'assassinat de Dario, et le fait de faillir crever 2 heures après qu'on lui ait légué un lopin de terre... cette vigne est maudite et quiconque entre en sa possession est voué à une mort ineluctable.

Antonio se résout à partir pour Sora en Italie. Une décision que son père désapprouve. Sora, il connaît bien cette ville mais il y a toujours eu une sorte de mystère autour de l'ancienne vie italienne de ses parents. 

A Sora, l'accueil n'est pas des plus chaleureux. On lui fait comprendre qu'il n'est pas le bienvenu.

Sur place, la déception est amère tout comme le vin, une vraie piquette. Dans la grange, il y trouve un mendiant aveugle qui a élu domicile ici, et puis au milieu de la vigne, se trouve une petite chapelle toute défraîchie. 

Il faut qu'il sache ce que Dario a vu dans ce lopin de terre. Seule la statue de Sant'Angelo érigée dans la chapelle construite sur le terrain pourrait faire un miracle pour cette vigne.

A sa grande stupeur, Antonio est exaucé mais c'est sans compter la mafia locale, un ex-propriétaire qui voudrait reprendre ses terres, et un gangster américain.
Merci du cadeau se dit Antonio, il a la trouille et c'est la faute de Dario.


Ma première lecture avec cet auteur.

Voilà un récit drôle et on pourrait même dire qu'il s'agit là d'une bouffonnerie. Un récit à la saveur des recettes de pâtes à l'italienne et qui sent bon le café italien. 

Un bon moment lecture même si je ne sais pas si celle-ci va me rester longtemps en mémoire. C'est très plaisant à lire, j'ai aimé cette ambiance d'immigrés italiens où se mêle les souvenirs du père immigré, et cette ambiance de mafia italienne. 

L'auteur sème à travers l'histoire un tas de petits détails à prendre en compte pour l'avancer de la lecture et son dénouement. L'humour ironique est au rendez-vous pour ce récit épique. Les rebondissements sont présents également. L'histoire en reste, elle, simple, mais inattendue au fil de la lecture. Plus une histoire italienne qu'un polar, avec ses croyances, ses secrets de famille. 

Les personnages sont savoureux, tous autant qu'ils sont. 

Les textes sont succulents à souhait car drôles et assez caricaturés.

Même si je ne suis pas certaine de garder longtemps en mémoire cette lecture, j'ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre et je suis ravie d'avoir découvert la plume de Tonino Benacquista et je suis tout à fait partante pour renouveler une prochaine lecture de cet auteur (d'ailleurs j'ai un 2ème roman qui m'attend dans ma pal).

Une aventure sympa et drôle qui sent bon l'Italie. 



lundi 5 janvier 2015

C'est lundi, que lisez-vous ? #7



Le premier de l'année 2015 !






Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.


On répond à trois questions.


  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?


Ce que j'ai lu : 



Coup de coeur !!!
J'ai adoré l'ambiance !!!
(Chronique en préparation)


Summerset Abbey - Tome 1 : Les héritières 
de T.J. Brown

Angleterre, 1913
A la mort de leur père, Rowena et Victoria sont confiées à sir Conrad, le frère du défunt. Prudence, la fille de la préceptrice, qui a été élevée comme une sœur à leur côté, les accompagne. Dans la somptueuse demeure de Summerset Abbey où elles sont
 accueillies, c’est un univers d’ordre et de privilèges qu’elles découvrent, réglé selon les usages stricts de l’aristocratie anglaise. Une vie nouvelle pour ces héritières élevées à Londres par un père libéral, plus soucieux de les instruire que de leur inculquer les bonnes manières. Rowena et Victoria ont bien du mal à se conformer à ces nouvelles exigences : pourquoi leur oncle veut-il à tout prix faire d’elles des ladies irréprochables, figées dans les traditions, quand Rowena ne rêve que d’aviation et Victoria de devenir une femme de sciences ? Mais c’est pour Prudence, qui se retrouve renvoyée à son rang de domestique, que le choc est le plus dur. Pourra-t-elle encore plaire au jeune lord Billingsby, accoutrée en femmede chambre ?
Les trois jeunes femmes devront rester solidaires coûte que coûte pour accomplir leur destinée. Car, dans ce siècle naissant riche en nouveaux espoirs, de redoutables secrets de famille menacent de faire voler en éclats l’ordre immuable de Summerset Abbey…



Lecture très émouvante :




Toi et moi à jamais -
de Ann Brashares


Riley, Alice et Paul. Les deux soeurs et l'ami d'enfance. Voici l'été de leurs retrouvailles. La côte Est des Etats-Unis, les maisons de vacances, les plages de l'île qu'on connaît par coeur. Et pourtant tout a changé. Ils ont vingt ans. L'amitié se trouble. Entre Alice et Paul, une attirance nouvelle s'installe. C'est alors que la tragédie frappe et vient changer le cours de la vie...


Une lecture qui aura vite été lue en deux fois et il a fallu que je termine le roman tard dans la nuit, je ne voulais pas m'arrêter en si bon chemin. J'ai adoré malgré le flot d'émotions.






Ce que je lis en ce moment :

Une passion en hiver
de Darlene Gardner

A peine commencé










Et puis, je suis en plein dans cette BD : 


La Rose écarlate Tome 2 - Je veux que tu m'aimes !
de Patricia Lyfoung







Ma prochaine lecture :



J'hésite entre 2 poches prévus dans mes lectures du mois de Janvier,
donc je vais en piocher un parmi ces 2 là.




vendredi 2 janvier 2015

Welcome 2015 !!








Welcome 2015 and Happy New Year !!!


Je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année remplie de joie, santé, réussite et chance, de doux moments de bonheur et de partage. Que tous vos projets s'accomplissent !


Et bien entendu, de belles découvertes livresques à faire au cours de cette nouvelle année !





Pour ma part, l'année 2014 s'est achevée avec un coup de coeur (chronique en préparation)
avec le Tome 1 de
Summerset Abbey - Les héritières
de T.J Brown.

J'ai adoré l'ambiance et les personnages 
et je n'avais absolument pas envie de quitter cette lecture. 





J'entame cette nouvelle année par une lecture young adult avec 

Toi et moi à jamais 
de 
Ann Brashares




Du côté du blog, 2014 a été un tournant puisque 
j'ai quitté mon ancien hébergeur pour venir m'installer ici-même. 
Je reprends peu à peu mes anciennes chroniques... 
mais je suis super bien ici, c'est tellement plus simple et agréable !!

Et puis j'ai terminé l'année 2014 en faisant mes premiers pas sur Instagram !!!! 
Enfin, je me suis lancée.
Ce n'est que tout récent, depuis quelques jours pour finir l'année en beauté !
Me reste à vous découvrir au fur et à mesure sur Instagram pour ceux qui y sont inscrits. 


Instagram


Plein de belles choses à vous pour cette nouvelle année !!