jeudi 30 mars 2017

Le petit été de la Saint-Luc




Auteur : Ruth Rendell
Traducteur : Marie-Louise Navarro

Titre original : No more dying then

Editeur : Editions du Masque
Collection : Le Masque Jaune
Roman policier - Série d'enquêtes de l'Inspecteur Wexford - Disparition d'enfants - Angleterre - Deuil -
Pages : 252
Parution : 13 mai 2009






Synopsis :

Dans la ville tranquille de Kingsmarkham, un après-midi d'automne, un petit garçon de cinq ans, John Lawrence, ne rentre pas pour le goûter. Aussitôt, l'inspecteur Wexford et son adjoint Burden font le rapprochement avec la disparition, huit mois plus tôt, de la jeune Stella Rivers. Les policiers espèrent qu'il s'agit d'une fugue. Pourtant, très vite, divers témoins affirment avoir vu un homme rôder près du terrain de jeux. Malheureusement, l'enquête piétine. Et l'inspecteur Wexford n'aime pas l'idée que sa ville puisse abriter un dangereux kidnappeur. Mais il faut bien se rendre à l'évidence...

Dans les alentours de Kingsmarkham, dans le Sussex, le petit John Lawrence âgé de 5 ans n'est pas rentré pour le goûter comme il le fait d'habitude. Parti jouer avec son copain Gary qui habite à côté, ils avaient l'intention de jouer dans la rue avec leurs tricycles, une rue sans danger. Sa mère le guettait de temps à autre à travers la fenêtre pour s'assurer que tout allait bien et elle le reconnaissait par son pull bleu. Après avoir joué sur le trottoir avec d'autres enfants du quartier, ils sont tous allés jouer sur le terrain de jeux.
Lorsque la dernière fois que Gemma Lawrence regarda à travers la fenêtre, tous les enfants étaient partis du terrain de jeux. Elle descendit ouvrir à John, pensant qu'il allait venir goûter. Mais il n'est pas venu. Son tricycle était abandonné sur le trottoir. Gemma pensa qu'il était allé chez son copain mais lorsque Gemma alla toquer chez les voisins, John n'y était pas. La dernière fois que les enfants ont vu John, il partait en direction d'un chemin. Les enfants l'avaient taquiner sur son pull qui ressemblait à celui d'une fille et John avait pris la mouche.
Gemma ne comprend pas pourquoi son fils est parti sur ce chemin de Mill Lane qui s'enfonce à travers champs et forêt. Elle lui a toujours interdit d'y aller seul. Gemma est terrifiée !!
 
Wexford est en charge de cette affaire et l'étude de certaines circonstances lui fait penser que la disparition du petit John pourrait avoir un lien avec la disparition de Stella Rivers, 8 mois plus tôt. Bien sûr, Stella avait 12 ans et était donc plus âgée que le petit John mais les lieux, les circonstances sont assez identiques. Wexford fait comme d'habitude équipe avec Mike Burden.
 
Malgré une foule de personnes venus les aider à traverser les bois pour retrouver le petit John, aucune équipe policière, ni aucun chien, ni aucun des habitants venus prêter main forte, n'a trouvé la moindre piste de l'enfant.
 
L'enquête de porte à porte ne donne pas plus de renseignements.
 
Les heures passent et Burden sentait qu'une tragédie était en train de se jouer.
 
Wexford, lui, est hanté par l'affaire de Stella et celle du petit John. Quel genre de personne aurait kidnapper ces deux enfants ? L'enquête se transforme en course contre la montre, car plus les heures passent et moins il y aura de chance de retrouver le petit John. Et Wexford doute un peu des capacités de Burden en ce moment. Burden a la tête ailleurs, il sait que celui-ci vient de traverser une épreuve difficile et n'arrive pas à surmonter une période de deuil mais ce n'est pas ça, il trouve son coéquipier bizarre et il ne sait pas pourquoi. Il va donc falloir résoudre le cas non résolu de la disparition de Stella Rivers et du petit John porté disparu.

Un polar bien sympa dans la campagne anglaise.

Je n'avais jamais lu encore de roman de cette série policière de Ruth Rendell mais j'ai bien aimé l'ambiance. Une seule chose m'a chagrinée, je n'ai pas réussi à situer l'histoire dans le temps... Aucune indication de date, d'année à laquelle cette histoire aurait pu se dérouler. On est très ancré encore dans les principes anglais, toutefois la mère de John est habillée d'un jean ce qui "choque" un peu l'inspecteur Burden car on voit encore peu de femmes habillées de la sorte. Voilà c'est la seule indication qui a pu me permettre de situer un peu l'histoire dans la chronologie historique.
 
Passons à l'enquête, elle est assez basique avec cette affaire de disparition d'enfant qui est vite reliée à une ancienne enquête non résolue. Les rebondissements dispersés ça et là viennent émoustiller notre esprit à la recherche du kidnappeur. On en vient à soupçonner pas mal de personnes au cours de l'histoire. Le rythme est assez lent même si tout se passe sur seulement plusieurs jours, pour autant ce rythme lent ne m'a pas agacée plus que ça.
 
L'important dans cette histoire est principalement les personnages, leur façon de travailler, et les problèmes personnels qui surviennent et qui vont peut-être avoir une incidence sur la résolution de l'affaire. Je ne vous ai rien dévoilé à ce sujet d'ailleurs, mais je ne souhaite pas spoiler.
 
Personnages très intéressants donc. Avec un Mike Burden en pleine crise de conscience et familiale, rempli d'émotions diverses et cela va jouer en sa défaveur pour bien résoudre l'enquête.
 
Wexford est lui aussi un personnage intéressant. Policier bourru mais à l'esprit sensible et réfléchi. Il est rusé, imperturbable et je dirai même infatigable. Il ne s'arrête jamais. Il est compréhensif et humain dans sa profession et vis à vis de ses coéquipiers notamment envers Burden. Il le sait préoccupé même s'il ne sait pas pourquoi. Il vient de traverser une épreuve difficile de deuil, mais Wexford sait qu'il est préoccupé par autre chose. Il est compréhensif vis à vis des bourdes que Burden peut faire. Wexford est rendu très humain.
 
L'intrigue se déroule en mettant à jour des secrets. Et on ne comprend qu'arrivé à la fin ce qui s'est passé. Une intrigue touchante.
 
Outre l'intrigue, Ruth Rendell offre de belles analyses sur la peine, le chagrin, la perte mais aussi la passion.
 
Pour finir, un petit mot sur le titre "Le petit été de la Saint-Luc" : la période de beau temps qui se produit souvent à la mi-octobre est connue sous ce nom de "Petit été de la Saint-Luc", 18 octobre étant la fête du saint.



J'ai aimé retrouver ce côté psychologique
comme à chaque fois dans les romans policiers de Ruth Rendell.



5/26




mardi 28 mars 2017

Struck, comment foudroyer sa réputation en un éclair






Auteur : Chris Colfer
Traducteur : Yan Brailwosky

Titre original : Struck by lighting - The Carson Phillips Journal

Editeur : Michel Lafon
Roman ado - Lycée - Journal littéraire - Journal intime - Adolescence - Humour -  
Pages : 301
Parution : 16 mai 2013










Synopsis :
 
Carson Phillips est prêt à tout pour entrer dans la fac de ses rêves… et par la même occasion, laisser derrière lui une mère dépressive et une ville misérable. Même s’il lui faut, pour appuyer sa candidature, lancer seul un magasine littéraire. Malheureusement pour lui, les étudiants ne semblent guère capables d’écrire autre chose que des textos. Qu’à cela ne tienne, l’adolescent est aux aguets, et surtout il n’a plus rien à perdre. Après tout, qu’arriverait-il si le beau gosse du lycée apprenait que sa petite copine pom-pom girl couche avec le coach dans son dos ? Ou que la première de la classe n’hésite pas à envoyer des photos d’elle nue à n’importe qui sur Internet ? Pour parvenir à ses fins, Carson a une nouvelle stratégie toute trouvée : il se transforme en maître chanteur. Mais à force de jouer les corbeaux, ne risque-t-il pas de se brûler les ailes ?



Clover, le 30 septembre 2012

Carson Phillips entame à cette date son journal intime.
Première phrase : « Cher Journal, Plus qu’une année à tirer avec ces connards et je serai libre. »


Carson n’a qu’une chose en tête : quitter cette ville, Clover, qui pour lui est au fin fond du trou du cul du monde et où il n'y a que des "nullos". Son souhait le plus cher est d’intégrer l’Université de Northwestern afin de devenir un brillant journaliste au NY Times.
 
De parents divorcés, Carson vit avec sa mère totalement dépressive et ne travaillant plus, qui regarde la télé du matin jusqu’au soir en compagnie de ses bouteilles d’alcool. Tous les soirs, il rend visite à sa grand-mère (la personne qu’il aime le plus) atteinte de la maladie d’Alzheimer. Il ne voit plus son père qui a déménagé loin de la famille.
Et au lycée, ce n’est pas top non plus. Pas d’ami et souvent critiqué, élève brillant et ambitieux, Carson est le rédacteur d’un journal au lycée, le Clover High Chronicle, journal que personne n'achète si ce n’est pour une utilisation autre que celle d’en faire la lecture. Au sein de Clover High School, Carson est en somme le mouton noir…

 
Si bien qu’avec cette vie, Carson en est devenu un peu amer et a développé un humour très sarcastique. Ce qui l’a aidé à traverser cette solitude qui le suit depuis un petit moment, c’est l’écriture. L’écriture le libère.
 
Carson ne s’en fait pas trop pour qu’il soit accepté par l’Université de Northwestern, il a une carrière scolaire des plus exemplaires, a réussi à maintenir en vie un atelier d’écriture et dirige quasi à lui seul le Clover High Chronicle.  
Mais pour qu’il ait toutes ses chances d’avoir une réponse favorable et plus rapide aussi, sa conseillère d’éducation lui apprend qu’il doit faire parvenir à l’Université de Northwestern un recueil de poèmes ou bien un roman ou encore un magazine littéraire. Carson n’étant ni poète ni écrivain, il va donc monter un magazine littéraire. Mais il ne doit pas en être le seul rédacteur, il doit persuader d’autres lycéens de l’accompagner dans cette aventure qu’est de monter un magazine littéraire, et de ce fait cela montrerait qu'il sait gérer une équipe.

 
Le problème pour Carson est que sa cote de popularité est au plus bas… Comment faire alors pour persuader ceux qui ne l’aiment pas, à venir s’intégrer à son projet… Déjà que personne ne souhaite venir dans son atelier d’écriture…  
Un évènement particulier entre 2 élèves ainsi que sa seule amie, Malerie, viendront alors lui donner l’idée de faire du chantage auprès des élèves les plus populaires du lycée. Menacer l’entraîneur de foot, la leader des pom-pom girls, etc, sur des petits secrets les concernant et que Carson a découvert. Il doit alors se dépêcher pour persuader ses cibles et leur demander ensuite d’écrire un texte pour son magazine littéraire. La date limite pour les candidatures anticipées à Northwestern étant le 15 novembre.
 
Très peu de temps pour Carson, mais à force de jouer au méchant il risque fort de se brûler les ailes...



 

Voici un roman young adult qui m’a beaucoup séduite.
 
 
N’ayant pas beaucoup entendu parler de ce roman avant sa sortie en France, j’ai tout d’abord été intriguée par ce roman écrit par un jeune auteur et qui plus est, comédien. Je connaissais le comédien, Chris Colfer, qui incarne Kurt dans la série Glee que j’ai pu suivre assez souvent d’ailleurs. Intriguée donc sur le fait qu’il soit aussi écrivain et curieuse de voir ce que cela valait, je l’avoue. Et bien, je ne suis pas mécontente d’avoir pu découvrir ce roman car je l’ai très apprécié.
 
Un thème simple : comment survivre au lycée quand on a peu d’amis et que l’on est plutôt pris pour le mouton noir de l’établissement, mais aussi lorsque l’on a une vie peu attrayante. Le personnage du livre est en effet doté d’une vie peu trépidante… Parents divorcés, mère dépressive et alcoolique, grand-mère atteinte de la maladie d’Alzheimer et placée dans un établissement, et peu d’amis à qui se confier.

Un thème qui va forcément parler aux ados lycéens.
 
N’étant plus lycéenne depuis un bail, j’ai pourtant dévoré ce roman. On est vite pris par l’ambiance et difficile de se défaire de cette lecture avant d’en avoir fini avec la dernière page. Il se lit donc facilement, est bien écrit, l’histoire est bien menée et puis on se prend d’attache pour les personnages. Il y a aussi une fin à laquelle on ne s’attend pas du tout, très surprenante, sacré rebondissement donc l'auteur sait y faire du côté des surprises.
 
On se prend d’amitié pour le personnage de Carson Phillips, sa vie un peu « misérable » on doit bien le dire et j’ai aimé l’ambition de cet ado (17 ans) pour son souhait le plus cher qui est de devenir un journaliste mais pas n’importe lequel, journaliste au NY Times. Donc beaucoup d’ambition oui, et très brillant. Et pour cela, il est donc prêt à tout, même à faire du chantage auprès de ses camarades pour qu’ils écrivent dans son magazine littéraire qu’il doit créer pour obtenir son entrée à l’Université de Northwestern. Outre son ambition, j’ai aimé également son caractère. Ado devenu un peu aigri par la vie qui l’entoure et qui du coup en est devenu cynique et surtout doté d’un humour sarcastique bien tranchant. Bon, je comprendrai également qu’on puisse du coup le détester aussi.
 
Qui dit personnage à l’humour sarcastique dit beaucoup d’humour dans l’écriture. Chris Colfer nous donne donc un personnage qui n’a pas sa langue dans sa poche que ce soit auprès des profs ou camarades, il dit ce qu’il pense et ce que tous les autres lycéens pensent eux tout bas sans oser lever la voix. On rit beaucoup à lire ce texte grinçant, percutant, rempli de sarcasme et d’immoralité.
 
Les autres personnages sont tout aussi intéressants par le fait que l’auteur Chris Colfer en a fait des personnages assez clichés des Etats-Unis : l’entraîneur de foot, la leader des pom-pom girls, la gothique, la reine du bal, le fils à papa, le sportif écervelé, etc.
 
Le livre en tant qu’objet est très sympa. Il est présenté sous forme de journal intime et le roman débute par « Cher journal ». Chaque chapitre est découpé par date (présente en haut de chaque chapitre). La pagination en bas de page est suivie d’un éclair que l’on retrouve également sur la couverture avec ce crayon de bois cassé, ainsi que dans le titre du roman. Et puis, à l’intérieur du roman, plutôt vers la fin, on peut voir des pages noires et je vous laisserai le soin de découvrir de quoi il s'agit lorsque vous lirez ce livre.
 
A noter également que ce roman est adapté en film. Avec dans le rôle de Carson Philips, l’auteur lui-même, Chris Colfer qui est donc le scénariste du film.
 
Beaucoup de choses à dire sur ce roman.
 
Très belle découverte, je ne pensais pas autant m’amuser
avec cette lecture pleine d’humour mais aussi de douleur
au fond du personnage principal. Mais je pense que cette lecture,
soit on l’appréciera beaucoup si on aime cet humour sarcastique,
soit si l’on n’aime pas cette humour caustique et malicieux
on appréciera moins le personnage...
 
 
 
 
 Livre lu et chroniqué sur mon ancien blog en Mai 2013

lundi 27 mars 2017

Happy Ending



Auteur : Victoria Van Tiem
Traducteur :

Titre original : Love like movies

Editeur : Harlequin
Collection : &H
Roman - Romance contemporaine - Comédie romantique - Humour - Films - Amour - Famille - Amis
Pages :
Parution :








Synopsis :

Shane Bennett.

C’est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel, le Richard Gere de mon Pretty Woman, le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing.

Bref, le garçon qui m’a brisé le cœur.

Et qui choisit le jour où j’annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L’ignorer. Sauf qu’il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu’à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l’époque où je croyais encore à notre happy ending…


Kensington, bientôt 30 ans, femme épanouie, est fiancée à Bradley. Il vient de lui offrir un superbe diamant étincelant et Kensington espère bien que cette bague attirera l'attention de sa mère. Il faut en effet signaler, que Kensington est un peu délaissée par sa famille au profit de sa belle-sœur, Ren. Ce n'est plus une impression pour Kensington, Ren attire toujours les attentions sur elle et il n'y en a que pour elle. Alors, Kensington se sent fière d'être fiancée à Bradley et attend, sans vraiment se l'avouer, un peu d'enthousiasme de la part de sa mère. Bradley a toujours été adulé par la famille de Kensington, et kenzi se sent heureuse de ce qui lui arrive même si Ren surenchérit en annonçant une nouvelle fracassante qui viendra monopoliser l'attention.
 
Sa petite vie tranquille va être bousculée par un certain Shane Bennett. Le Shane Bennett qui lui a piétiné le cœur après avoir passé 4 ans ensemble. Son premier grand amour et sa première véritable peine de cœur.
 
En plus de ça, Bradley lui annonce que l'agence de marketing où ils travaillent tous les 2 connaît des problèmes financiers et que le gros contrat qui les attend avec un nouveau client qui doit débarquer est essentiel.
La surprise fût grande pour Kenzi lorsqu'elle voit débarqué Shane Bennett, le nouveau client de l'agence. Un Shane Bennett encore plus beau que dans ses souvenirs.
 
Le contrat est celui d'une réhabilitation d'une ferme qu'il a hérité et qu'il souhaite transformer en un nouveau concept de restaurant. Ce serait un restaurant basé sur des films.
Shane met cartes sur table auprès de Kenzi et son patron, si l'agence veut le contrat, Kensington devra accepter de revivre avec lui 10 grandes scènes de comédies romantiques mythiques, dont il sait que Kensington est une fan. Kenzi n'a pas mis Bradley dans la confidence déjà qu'il voit d'un mauvais œil l'arriver de Shane.
 
 Parmi ces comédies  :
 
1. Nuits blanches à Seattle
2. Pretty Woman
3. Le journal de Bridget Jones
4. 27 robes
5. Dirty Dancing
6. 16 bougies pour Sam
7. Love Actually
8. Un monde pour nous
9. Vous avez un message
10. Le Mariage de mon meilleur ami.
 
Kenzi refuse dans un premier temps de se prêter à ce petit jeu mais elle sait qu'elle n'a pas le choix et va devoir accepter le chantage de Shane. De plus, comment Shane ose débarquer de nulle part pour remuer le passé et mettre le futur de Kenzi en péril ! C'est très perturbant pour elle, car bien des émotions refont surface.

Dirty Dancing, Pretty Woman, etc, c'est toute ma jeunesse !

Donc quel plaisir pour moi de retrouver les grandes scènes cultes de ces comédies romantiques à travers ce roman. Je me suis laissée emporter du début à la fin à travers cette histoire originale et basée essentiellement sur le cinéma. Outre les 10 films énumérés plus haut, on retrouve d'autres références du cinéma.
 
C'est un très bon feel-good, il ne reste qu'à attraper du pop-corn pour en faire sa lecture. Je le conseille plutôt à ceux et celles qui sont fans de comédies romantiques et qui ont vu quelques uns de ces films car sinon vous serez peut-être un peu perdu lorsque l'histoire relate les scènes cultes des films.
 
Parfaite combinaison entre une romance contemporaine et humour. C'est divertissant, amusant, on retrouve des scènes cocasses et j'ai vraiment apprécier retrouver les références aux films de comédies romantiques. On retrouve des moments tendres, humoristiques, sensuels. Shane est un personnage sexy, plein de charme, charismatique. On se prend forcément d'attache pour ce personnage qui en somme fait tout pour celle qu'il a aimé, il la connaît par cœur, sait ce qu'elle aime.
 
L'héroïne, on a envie de la protéger de plein de choses. Elle se sent délaisser par sa famille qui ne remarque pas les faits importants de sa vie ; elle estime qu'elle a tout pour être heureuse et pourtant elle ressent un manque. A travers ces évènements Kenzi va trouver le courage de dire non à certaines choses, d'arrêter qu'on fasse pour elle certains choix, une découverte de soi en somme.
A souligner également, une belle amitié entre l'héroïne, Kenzi, et un autre personnage du roman, Ellie.
 
L'histoire ne manque pas de péripéties même si on se doute de certains déroulements.
 
L'écriture est fluide, pas de temps mort.
 
Ayant vu la plupart de ces films romantiques, j'ai reconnu avec plaisir les scènes rejouées ou détournées. C'est très amusant et plaisant. Cela me donne envie par contre de découvrir les films que je n'ai pas encore vu comme 27 robes ou 16 bougies pour Sam ou Un monde pour nous. Cela donne envie également de revisionner les autres films ! Il fait revivre les 90's je trouve ce roman.

J'ai beaucoup aimé les titres des chapitres et finition de ceux-ci où un dessin extrait de film vient clôturer le chapitre. 

C'est un très bon feel-good, il vous laissera un sourire sur votre visage tout au long de la lecture. 
Je le conseille pour ceux qui aiment les films de comédies romantiques.  
 
 
 
 
 



lundi 20 mars 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #63



Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.



On répond à trois questions.
 
  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?



 
Happy Ending
de Victoria Van Tiem
 
 
 
 
Shane Bennett.
C’est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel,
le Richard Gere de mon Pretty Woman,
le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing.
Bref, le garçon qui m’a brisé le cœur.
Et qui choisit le jour où j’annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L’ignorer. Sauf qu’il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu’à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l’époque où je croyais encore à notre happy ending…
 
 
 
Une comédie pétillante qui fait revivre des scènes cultes du cinéma.
Chronique en préparation
 
 

 
Le petit été de la Saint-Luc
de Ruth Rendell
 
 
Dans la ville tranquille de Kingsmarkham, un après-midi d'automne, un petit garçon de cinq ans, John Lawrence, ne rentre pas pour le goûter. Aussitôt, l'inspecteur Wexford et son adjoint Burden font le rapprochement avec la disparition, huit mois plus tôt, de la jeune Stella Rivers. Les policiers espèrent qu'il s'agit d'une fugue. Pourtant, très vite, divers témoins affirment avoir vu un homme rôder près du terrain de jeux. Malheureusement, l'enquête piétine. Et l'inspecteur Wexford n'aime pas l'idée que sa ville puisse abriter un dangereux kidnappeur. Mais il faut bien se rendre à l'évidence...
 
 

 
Très certainement Hot Love Challenge - L'intégrale -
 
qui comprend  3 romans :
 
- Hot Love Challenge
- Hot Love Disaster
- Hot Love Wedding
 
de Cécile Chomin
 
 


BONNE SEMAINE  !!

dimanche 19 mars 2017

In My MailBox #4


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren
et les regroupements pour la blogosphère francophone se font ici :
 Lire ou mourir.





Ce rendez-vous permet de partager les nouveautés de notre bibliothèque :
livres reçus dans notre boîte aux lettres, livres achetés ou empruntés
et pour ma part,
je rajoute également les livres trouvés dans les boîtes à livres
car ma région s'est mise à ce concept pour ma plus grande joie.



Pas grand chose cette semaine.

1 SP reçu avec le roman d'Emily Blaine :
 - Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons -


J'aime beaucoup les romans d'Emily Blaine donc j'ai hâte de découvrir ce roman
et ce titre.... j'adore !!!




Et 2 achats en occasion à La Trocante, avec 2 poches qui paraissent comme neufs !!
Les 2 étaient dans ma wish-list donc très contente de les avoir trouvés en occas :

Bernard minier - Le cercle
Georgette Heyer - Adorable Sophie




@Photo non libre de droit - She reads a book -




Et vous ?
 
Bonne semaine.

jeudi 16 mars 2017

Pas si simple




Auteur : Lucie Castel

Editeur : Harlequin
Collection : &H
Roman - Romance contemporaine - Fêtes de Noël - Famille - Deuil -
Pages : 288
Parution : Sortie prévue le 22/03/2017











Synopsis :
 
Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.
Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…


Dans la vie, tout peut arriver et il faut parfois faire confiance au hasard. Scarlett et sa sœur Melie se retrouvent coincée à l'aéroport d'Heathrow. Trop de neige, leur avion ne peut décoller à l'heure prévue pour rejoindre la France. Le stress commence à monter pour les 2 sœurs car nous sommes à l'avant-veille de Noël et leur mère harcèle par téléphone Scarlett pour savoir ce qui se passe. Scarlett est déjà stressée mais, avec en plus les appels incessants de sa mère, le stress augmente. Si bien que par mégarde et tout en répondant à sa mère au téléphone, elle entre dans les toilettes des hommes...
Elle tombe sur William, un Britannique à l'humour cynique mais aussi à l'allure pleine de charme qui ne laisse pas Scarlett indifférente. Pour Scarlett, d'habitude si peu sociable et clairement sexiste, cette rencontre a comme un léger goût de miracle. Oui, elle n'a pas envie de lui arracher ses beaux yeux noirs... au contraire, elle se voit bien rester coincée à l'aéroport avec lui pendant un temps indéterminé.

Leur attente à l'aéroport s'éternise, on leur promet un prochain vol et pour Scarlett et Mélie l'attente est difficile car cette période de l'année est dure pour la famille. En effet, ce sera le premier Noël qu'elles passeront seules avec leur mère depuis le décès de leur père. Ce moment est donc très difficile pour chaque membre de la famille.

L'attente se fait dans le hall de l'aéroport et les 2 sœurs passent ce moment avec William avec qui elles ont sympathisé. Enfin, sur les 2 sœurs, Melie est beaucoup plus avenante et l'humour est au rendez-vous avec William. Et de par son métier, sexologue, Melie fait rire tout le monde notamment lorsqu'en plein hall de l'aéroport elle répond au téléphone à ses patients.

Le vol retardé va bientôt se transformer en vol annulé à cause de congères... Et là c'est le drame pour Scarlett et Melie. Comment leur mère va t-elle prendre cette nouvelle ?
Entre Scarlett et William, une  totale alchimie. Que ressent même Melie. Et puis, avec l'humour cynique de William, Scarlett se surprend à éclater de rire et ça ne lui était pas arrivé depuis une éternité et probablement jamais avec un homme, excepté son père. Scarlett est très sexiste et a une profonde croyance dans le fait que la majorité des hommes sont des créatures peu fréquentables. Mais avec William, elle ne ressent pas cela.

Définitement, elles vont devoir quitter l'aéroport avant d'avoir des nouvelles de la compagnie d'aviation pour un prochain vol. Et tant qu'à patienter, William propose donc à Scarlett et Melie de venir chez lui à Londres, de manger un bout, dormir et attendre patiemment des nouvelles pour leur vol.

Une invitation qui va vite se transformer en une aventure pittoresque au sein d'une famille plus qu'envahissante.  Et sur une échelle de 1 à 10 permettant de classer les moments les plus gênants de la vie de Scarlett, ce rassemblement familial impromptu vaut au moins un bon 9. Et à la vue de toute sa famille qui vient de débarquer chez lui, William reste aussi perplexe que Scarlett....
Les hostilités risquent de démarrer rapidement et sans préliminaires. Ajoutons à cela les nombreuses anecdotes de Melie et de son travail de sexologue qui viendront pimenter ce repas familial....



J'ai passé un excellent moment livresque.
Coup de cœur !!

Un roman très drôle qui, franchement, m'a fait penser à un Vaudeville. J'ai adoré.
 
On se régale du début à la fin, on souri, on ri, à chaque page tournée. Les répliques sont percutantes, les rebondissements familiaux viennent pimenter le tout. C'est une très belle romance contemporaine pleine d'humour.
 
Pourtant au fond de lui, ce roman aborde des thèmes plus délicats et difficiles comme le deuil, l'homosexualité, les secrets, les différents familiaux, etc. Mais tout ça est abordé d'une façon très humoristique, c'est jubilant même parfois. Le deuil est un thème important où il est perçu différemment par les personnages. Deux deuils sont ici en question, et le lien de parenté avec le disparu est différent pour les personnages et les émotions et la douleur perçue sont donc diverses.
 
On s'attache fortement aux personnages !! On n'a pas envie de les quitter d'ailleurs ! Entre le personnage de Scarlett qui est sexiste à mort, mais aussi le personnage de sa sœur Melie qui nous fait rire à tout bout de champ de par son métier. En effet, celle-ci est sexologue et est amenée à répondre à ses patients par téléphone nuit et jour. Donc vous imaginez bien les répliques qu'il peut y avoir au sein de cette famille anglaise. J'ai beaucoup aimé également le personnage de la grand-mère de William.
 
J'ai beaucoup aimé les dialogues. Comme je le dis un peu plus haut, les répliques sont percutantes. Pif, paf ! C'est drôle, les répliques se lancent à travers entre les personnages. J'aime !!
 
On note également qu'il s'agit d'un 1er roman, donc je pense que j'aurai beaucoup de plaisir à retrouver Lucie Castel pour de prochains romans.

Je suis conquise.
Et n'aie qu'un seul regret, avoir lu trop rapidement ce roman.
Je n'avais pas envie de quitter les personnages ni cette ambiance à la Vaudeville !!





lundi 13 mars 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #62





Rendez-vous initié par Mallou et repris par Galléane.



On répond à trois questions.
 
  1. Qu'ai-je lu la semaine dernière ?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?
  3. Que vais-je lire ensuite ?


 
 
Pas si simple
- de Lucie Castel -
 
Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.
Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…
 
J'ai adoré cette lecture, très rapidement lue
car je n'arrivais pas à me défaire de la lecture !!
Chronique en préparation, elle paraîtra dans la semaine.
 
 
 
 
 
 
Secrets
- de Suzanne Forster -
 
Depuis son enfance, Marnie, petite orpheline au visage difforme, a toujours rêvé de devenir un jour aussi belle, riche et désirable qu'Alison Fairmont Villard, héritière de l'une des familles les plus puissantes de Mirage Bay, en Californie. Jusqu'au jour où, en se réveillant dans un lit d'hôpital, et victime d'amnésie partielle après un terrible accident qui l'a défigurée, Marnie découvre qu'une opération de chirurgie réparatrice lui a donné les traits d'Alison. A son chevet, se tient AndrewVillard, le mari de la belle héritière... Alors que Marnie tente de recomposer le puzzle de ses souvenirs, Andrew, célèbre imprésario au passé sulfureux, lui propose un pacte surprenant qui les liera l'un à l'autre: aux yeux de tous, Marnie doit devenir Alison. Y compris aux yeux de sa mère, la flamboyante Julia Fairmont, qu'elle admire et redoute tout à la fois, et de son frère, un pervers qui la hait. La jeune femme accepte. Sans savoir que ce pacte va placer chacun face à ses secrets les plus inavouables, et lever enfin le voile sur le mystère de ses propres origines...





J'ai terminé cette lecture hier après-midi.
Un moment livresque sympathique, du suspense, des secrets, des complots.
Chronique en préparation.




 
Happy Ending
- de Victoria Van Tiem -
 
 
 
Shane Bennett.
C’est le Hugh Grant de mon Journal de Bridget Jones personnel,
le Richard Gere de mon Pretty Woman,
le Patrick Swayze de mon Dirty Dancing.
Bref, le garçon qui m’a brisé le cœur.
Et qui choisit le jour où j’annonce mes fiançailles avec M. Parfait pour faire son grand retour dans ma vie. La seule chose à faire ? L’ignorer. Sauf qu’il tient mon avenir professionnel entre ses mains. Si je ne le convaincs pas de me confier le lancement de son nouveau restaurant, je perds mon job. Mais il ne signera qu’à une condition : que je rejoue avec lui les scènes cultes des dix comédies romantiques que nous aimions tant regarder ensemble à l’époque où je croyais encore à notre happy ending

Le roman parfait pour toutes les fans de comédie romantique. Préparez-vous un bol de pop-corn, installez-vous dans votre canapé et laissez-vous emporter par cette délicieuse – et hilarante – romance.

 
 

 
 
 
Je ne sais pas encore, j'entame juste Happy Ending
donc je verrai tranquillement une fois ma lecture terminée.
 
 
 
BONNE SEMAINE !!