vendredi 15 mars 2013

Vengeance Road




Auteur : Rick MOFINA
Traducteur : Barbara VERSINI

Titre original : Vengeance Road


Editeur : Harlequin
Collection : Mosaïc
Thriller - Tueur en série - Journalisme -
Pages : 389
Parution : 13 Mars 2013










Synopsis :

Un meurtre barbare. Une disparition angoissante. Un policier au-dessus de tout soupçon. Et un journaliste lancé dans une quête effrénée de la vérité…
Quand le corps d’une prostituée est retrouvé à moitié enterré dans le bois d’Ellicott Creek, non loin de Buffalo, Jack Gannon devine aussitôt que cette affaire pourrait donner à sa carrière de journaliste le sérieux coup de pouce dont elle a besoin : s’il parvient à obtenir des informations exclusives, peut-être pourra-t-il décrocher le poste dont il rêve dans un grand quotidien new-yorkais ? Son intérêt pour le meurtre d’Ellicott Creek grandit encore lorsqu’il apprend qu’une des amies de la victime, une ancienne prostituée, vient de disparaître sans laisser de traces. Dès lors, Jack en est sûr : les deux affaires sont liées. Et le tueur va de nouveau frapper.

Très vite, son enquête s’oriente vers Karl Styebeck, un inspecteur respecté et apprécié de tous, mais qui semble avoir des liens avec les deux victimes. Persuadé que les policiers se refuseront à mettre en cause un des leurs, Jack décide alors de tout faire pour révéler au grand jour les secrets sombres et inavouables de cet homme apparemment au-dessus de tout soupçon. Sans se douter qu’il va ainsi mettre en jeu bien plus que sa carrière, et entamer une terrifiante descente aux enfers…


Jack Gannon est journaliste au Buffalo Sentinel. Ce journaliste a été lauréat pour le prix Pulitzer à la suite d’une enquête journalistique et a donc une bonne renommée dans le métier.
 
Le jour où l’on découvre le corps de Bernice Hogan, élève infirmière, ancienne prostituée, Jack Gannon s’empare de l’affaire avec un coup d’avance sur ses collègues journalistes. Il fait d’abord paraître un article placé à la Une du journal sur le destin tragique de cette ancienne prostituée et droguée qui tentait de s'en sortir, article bien étoffé sur la mort extrêmement brutale et violente de cette jeune femme. Il n’a bien sûr pas vu le corps mais sa source lui a notifié que le corps retrouvé avait été violemment et sadiquement brutalisé.

Pour toujours garder son « coup d’avance », Jack Gannon est prêt à tout et va se donner à fond dans son enquête. Bien sûr le duo de flics positionné sur cette affaire le prend très rapidement en grippe et ne déballera rien sur l’affaire.

 
Mais Jack a toujours sous sa manche, sa source. Une source qui a toutes les informations sur l’avancée de l’enquête. Bientôt la source de Gannon va lui sortir une énorme info et il va remuer ciel et terre pour avancer dans son enquête journalistique, sentant qu'il y a là un énorme scoop à faire paraître avant tout le monde.
 
Un flic, Karl Styebeck, serait le principal suspect actuel. Ce flic suspecté est un inspecteur qui fait partie de l’équipe chargée de l’enquête.
 
Jack Gannon a donc entre les mains cet énorme scoop dont il rêve et qui ferai bondir sa carrière. Jack risque toutefois de tout perdre : sa carrière, sa réputation. Il arrive à convaincre son rédacteur en chef de la légitimité de sa source et garde le nom secret comme il l'a promis, et il obtient l'article en 1ère page où paraîtra le nom de Karl Styebeck, mais à ses risques et périls.
Le patron du journal, Nat Fowler, n’est pas ravi de cet article sans source et menace Jack d’être suspendu s’il ne révèle pas le nom de celle-ci. Gannon a tenu parole.

 
Par ailleurs, cet homme, Karl Styebeck, est très apprécié dans son travail mais aussi au sein de la communauté, ainsi qu'auprès du patron du journal Nat Fowler. Il est considéré comme un héros, a sauvé des vies d’un immeuble en feu, et s’occupe d’une organisation de soutien aux prostituées et leur vient en aide.

Si bien que dès le lendemain, on fait paraître un démenti dans le Buffalo Sentinel et Gannon est suspendu.
 
Gannon est dépité, prêt à quitter les lieux du journal, il a joué à quitte ou double en remuant certaines choses. Au moment de quitter le journal, une mère de famille vient le voir suite aux parutions sur l’affaire Bernice Hogan, et lui fait part que sa fille Jolène Peller a disparue. Jeune femme, mère célibataire, ancienne prostituée et ancienne droguée qui s’en est sortie et qui devait prendre un bus en direction de la Floride où elle venait de trouver un emploi.
Dans son enquête sur les lieux du crime de Bernice, Jack se souvient avoir trouvé un morceau de ticket de bus. Jack sait qu'il tient du solide, et son instinct affûté de journaliste pressent qu'il y a un lien entre la disparition de Jolène Peller et la mort tragique de cette jeune élève infirmière, Bernice Hogan.
 
Parallèlement, on découvre Jolène Peller enfermée dans un caisson où règne une puanteur et un manque d'air, le noir autour d'elle, les mains liées par du scotch, et se trouvant allongée sur un matelas plein de détritus. Que lui arrive-t-il ? C'est la question qu'elle se pose car elle vient de s'éveiller en ce lieu. Bientôt, une drôle de sensation, le caisson dans lequel elle est enfermée bouge. Oui, une sensation de rouler sur la route.... Prenant son courage, elle tente de bouger pour comprendre où elle est située, et bientôt elle tape dans une masse à terre. Cette masse vient d'émettre un son...
 
Jack a désormais tout son temps et ne souhaite pas abandonner, persuadé qu'il a là une bombe entre les mains qui pourrait propulser sa carrière en avant. Bien que n'ayant plus son job au sein du Buffalo Sentinel, il envisage alors de vendre sa série d'articles en free lance au meilleur offreur.  Jack va vite s'apercevoir que le degré de danger a changé, et il n'est pas au bout de ses surprises. Il reste également sur ses positions que Karl Styebeck est un flic véreux et qu'il est impliqué dans l'affaire.
 
La police, elle, reste septique quant aux réponses de Karl Styebeck. Ils ne veulent pas faire d'impair par rapport à l'un des leurs.
Jack, lui, découvre petit à petit le passé trouble que Karl Styebeck tente de cacher.
Jack est obsédé par cette affaire et veut faire éclater la vérité. A ses risques et périls...
Un thriller palpitant et original et qui s'appuie sur des faits réels.
 
Original puisque le personnage principal n'est pas un flic mais un journaliste. Un journaliste avec lequel j'ai eu un peu de mal au début de ce thriller car on sentait qu'il voulait aboutir à quelque chose coûte que coûte et sans se préoccuper des personnes concernées. Mais au fur et à mesure, on a un autre aspect de cet homme. Il est seul dans sa vie, ses parents sont morts accidentellement, il a perdu la trace de sa soeur à laquelle il pense souvent, et c'est peut-être pour ça qu'il s'acharne sur cette affaire car cette jeune femme violemment tuée aurait pu être sa sœur. Si bien qu'on prend un tout autre regard sur l'enquête qu'il mène, même s'il donne cette impression de pitbull qui ne veut pas lâcher prise sans prévoir les débouchés et risques que cela encours. Un personnage qui a de la niaque, obstiné, instinctif, et qui sait bien gérer les infos qu'il glane ici et là. A ses risques et périls oui, mais il ne s'en rend pas compte.
 
C'est plutôt nous, lecteur, qui nous rendons compte du danger qu'il peut y avoir, car on a un temps d'avance sur les personnages puisqu'on sait ce qu'il se passe grâce au mélange savamment mené par l'auteur entre l'enquête :
- de la part de ce journaliste, Jack Gannon,
- de la part des enquêteurs en charge de l'affaire.
- mais aussi du côté du kidnapping de Jolène Peller.  
Et d'avoir chacun de ces points de vue là est vraiment très intéressant !!
 
D'ailleurs, lorsque nous sommes en présence de Jolène Peller, le frisson monte, on a peur pour elle et on a hâte de tourner les pages pour connaître la suite.
  
Chacun des personnages est intéressant, celui de Karl Styebeck, de l'épouse de cet homme, de Jolène, etc. Je ne peux pas trop en dire de peur de "spoiler", mais ces personnages ont en eux une histoire, un passé, et puis leur émotions diverses, présentes tout au long de ce thriller, sont elles aussi intéressantes.
L'équipe de flic est par contre un peu passive, mais c'est justifié par le fait que les flics ne veulent pas voir accuser l'un des leurs. Si bien que l'enquête de leur côté piétine et que Gannon a toujours un temps d'avance sur eux.
 
L'histoire est excellemment bien menée, je ne peux pas trouver d'autre mot plus fort. C'est captivant. L'auteur nous communique rapidement le nom du meurtrier et kidnappeur, et pourquoi il en est venu à faire cela. En tant que lecteur, on remonte donc le passé, et on découvre petit à petit le fil de la vérité.
 
Comme je vous le disais plus haut, ce thriller s'appuie sur des faits réels et l'auteur s'est également inspiré de son expérience de journaliste, notamment la couverture de nombreuses affaires criminelles aux Etats-Unis et une interview menée auprès d'un assassin qui ont pu l'aider dans l'écriture de ce thriller qui mélange donc fiction et réalité. Donc c'est encore plus angoissant...

Bon style d'écriture, rythme actif, des chapitres courts et directs, des polices d'écriture différentes pour justement différencier les souvenirs du passé du temps présent. Beaucoup de suspense, de rebondissements.
 
J'ai beaucoup aimé ce thriller d'un autre genre ayant pour personnage un journaliste et c'est intéressant de découvrir le monde du journalisme. Un monde parfois cruel, on s'aperçoit que c'est au meilleur qui gagne. On se rend compte de cela lorsque le démenti sur l'article de Jack Gannon paraît et que par la suite tous ses collègues le "dézingue" pour leur propre compte. Très intéressant de découvrir ce qui se cache dans ce métier.
 
J'ai envie de conclure en disant que j'aimerai beaucoup retrouver ce personnage de Jack Gannon dans de nouvelles enquêtes. Je pense que cela pourrait faire une bonne série bien écrite et qui sort de l'ordinaire. Je ne sais pas du tout si c'est prévu ou pas d'ailleurs... A découvrir.
 
 
 
Livre lu et chroniqué en Mars 2013 
 
 

1 commentaire:

  1. En espérant que l'auteur réponde positivement à ta demande.

    RépondreSupprimer

Merci de votre passage sur le blog !